(New York) La banque américaine JPMorgan Chase a partagé avec l’équipe du président élu Joe Biden une série de recommandations sur la meilleure façon de soutenir l’économie face à la crise provoquée par la pandémie, a-t-on appris lundi auprès d’une source bancaire.

Agence France-Presse

Son PDG Jamie Dimon a régulièrement plaidé en public pour que le gouvernement fédéral des États-Unis prenne des mesures supplémentaires pour aider les ménages et entreprises du pays à surmonter leurs éventuelles difficultés.

Mais l’établissement a cette fois-ci formalisé ses préconisations dans un document et les a directement transmises aux conseillers du futur locataire de la Maison-Blanche, qui s’appuient probablement sur de nombreuses sources pour prendre leurs propres décisions.

M. Biden a déjà appelé vendredi à apporter dès « maintenant » une aide aux Américains face au « mauvais » carnet de santé du marché de l’emploi en novembre, affecté par la résurgence de la pandémie de COVID-19.

Le temps presse puisque de nombreuses aides aux chômeurs et familles expirent le 26 décembre.

Le patron de JPMorgan a plusieurs fois défendu l’idée que les entreprises doivent parfois sortir de leur pré carré et utiliser leur expertise ou activités pour jouer un rôle dans la résolution des problèmes de société les plus urgents.

Les recommandations présentées lundi par la banque sont présentées dans le document par Heather Higginbottom, qui a occupé plusieurs fonctions au sein du gouvernement américain sous Barack Obama.

JPMorgan Chase préconise entre autres l’adoption de nouvelles aides et la prolongation de certaines mesures existantes pour aider les ménages les plus fragiles et les chômeurs à traverser la période.

Mais l’établissement milite aussi pour l’adoption de mesures supplémentaires afin d’aider plus spécifiquement certains groupes économiquement défavorisés, dont les communautés noires et latinos, les étudiants lourdement endettés ou les petites entreprises particulièrement touchées par la pandémie.