(Ottawa) Des groupes de gens d’affaires et de travailleurs préviennent les libéraux fédéraux qu’ils devront fournir un plan détaillé sur la gestion des retombées de la crise sanitaire et économique attribuable à la pandémie de COVID-19 lorsqu’ils présenteront leur mise à jour économique la semaine prochaine.

La Presse Canadienne

Ces groupes font valoir que le gouvernement doit présenter des propositions concrètes pour gérer la COVID-19 à court terme, mais également définir des étapes à plus long terme pour la reprise.

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, doit déposer lundi une mise à jour économique qui donnera un compte rendu complet des dépenses réalisées jusqu’à maintenant à cause de la pandémie et qui présentera probablement de nouveaux programmes et plans.

La mise à jour fournira également un aperçu de l’importance du déficit de cette année. Dans ses prévisions de juillet, le gouvernement calculait qu’il atteindrait le niveau historique de 343,2 milliards.

Dans un rapport publié vendredi, la Banque Royale prévoit que la mise à jour annoncera un déficit de près de 370 milliards, ainsi que des plans de relance économique qui porteront le déficit de l’année prochaine à au moins 90 milliards.

Si les libéraux rendaient certains programmes d’aide permanents, le coût de leur financement pourrait entraîner des augmentations d’impôts. Celles-ci pourraient comprendre une hausse de deux points de pourcentage de la TPS, a suggéré vendredi l’Institut C. D. Howe.