(Ottawa) La cadence annuelle des mises en chantier en septembre a chuté de 20 % par rapport au mois d’août, a indiqué jeudi la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

La Presse Canadienne

Le taux annuel désaisonnalisé de mises en chantier s’est établi à 208 980 unités en septembre, contre 261 547 unités en août, a précisé l’agence fédérale.

Les économistes s’attendaient à un taux annuel de 240 000 mises en chantier en septembre, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Le rythme annuel des mises en chantier dans les centres urbains a chuté de 21,1 % en septembre pour s’établir à 195 909 unités. La cadence des mises en chantier d’appartements, de copropriétés et d’autres types de projets de logements collectifs en milieu urbain a diminué de 27 % pour s’établir à 146 005 unités, tandis que les mises en chantier de maisons individuelles dans les centres urbains ont augmenté de 3,4 % pour s’établir à 49 904 unités.

Les mises en chantier en milieu rural ont été estimées à un taux annuel désaisonnalisé de 13 071 unités.

La moyenne mobile sur six mois des taux annuels mensuels désaisonnalisés des mises en chantier a légèrement augmenté pour s’établir à 214 647 en septembre, contre 212 609 en août.