(Washington) Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont légèrement baissé et ont été conformes aux attentes des analystes, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Agence France-Presse

Du 16 au 22 août, un peu plus de 1  million de personnes se sont inscrites au chômage, soit 98 000 inscriptions de moins que lors de la semaine précédente. Les analystes tablaient également sur une baisse à 1 million de nouvelles demandes.

Après être tombées début août sous la barre symbolique du million pour la première fois depuis le mois de mars, les demandes d’allocations chômage étaient repassées au-dessus du million à la mi-août.

Au total, 13,9 millions de personnes touchaient une indemnité chômage au cours de la semaine dernière, en baisse de 1,9 %.

Le taux de chômage pour le mois d’août sera publié début septembre.

En juillet, il avait diminué plus que prévu, à 10,2 % contre 11,1 % en juin.

Mais l’économie américaine avait créé 1,8 million d’emplois en juillet, beaucoup moins qu’en juin, le redémarrage de l’activité ayant été ralenti par la résurgence du virus dans une large partie du pays.

Les chômeurs font face depuis le début du mois d’août à la perte d’une aide cruciale de 600 dollars par semaine, ce qui pourrait ralentir les dépenses de consommation et donc la reprise.

Adoptée fin mars par l’administration Trump et le Congrès dans le cadre du gigantesque plan de relance de l’économie, cette aide devait être prolongée pour soutenir les dépenses.

Mais la Maison-Blanche et les élus démocrates du Congrès ne parviennent pas à s’entendre sur le montant.