(Toronto) Les ventes d’habitations dans le Grand Toronto ont rebondi le mois dernier et leurs prix sont en hausse, mais le nombre de transactions conclues reste en deçà de ce qu’il était l’an dernier, a indiqué mardi la chambre immobilière de la région.

La Presse canadienne

Le nombre de maisons vendues dans la région torontoise en juin était juste en deçà de la marque établie il y a un an, tandis que le prix de vente moyen a augmenté de près de 12 % par rapport à juin 2019, a précisé la chambre immobilière.

Les ventes de maisons ont plongé plus tôt cette année, la pandémie de COVID-19 ayant contraint les acheteurs à rester sur la touche, mais elles ont repris à mesure que les entreprises ont commencé à rouvrir.

La chambre immobilière a indiqué que 8701 habitations avaient été vendues en juin, en baisse de 1,4 % par rapport au même mois l’an dernier.

Sur une base désaisonnalisée, les ventes en juin ont augmenté de 84 % par rapport à mai.

Le prix de vente moyen s’est établi à 930 869 $, en hausse de 11,9 % par rapport à juin 2019.

Dans toute la région, la chambre immobilière a souligné qu’il y avait eu un peu plus de 16 150 nouvelles habitations inscrites à la vente, soit une augmentation de 2,1 % par rapport à l’année dernière.

Cependant, les inscriptions actives réalisées par l’entremise de la chambre immobilière avaient diminué de 28,8 % à la fin juin, par rapport à l’année précédente.

La croissance des nouvelles inscriptions devra dépasser la croissance des ventes pendant un certain nombre de mois avant que les inscriptions actives se rapprochent des niveaux de l’an dernier, a expliqué la chambre immobilière.