(Toronto) Les autorités de santé publique de l’Ontario discutent de la deuxième phase du plan de reprise économique de la province, et le premier ministre Doug Ford a déclaré mercredi qu’il espérait la présenter la semaine prochaine.

Allison Jones
La Presse canadienne

Le nombre de nouveaux cas a fluctué au cours des deux semaines qui se sont écoulées depuis le début de la phase 1 en Ontario, mais la province a déjà déclaré qu’elle souhaitait constater une baisse constante des nouveaux cas pendant deux à quatre semaines avant de rouvrir davantage son économie.

Mercredi, l’Ontario a signalé 338 nouveaux cas de COVID-19, portant le total dans la province à 29 047.

Une porte-parole de la ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que l’Ontario adoptera une « approche mesurée et graduelle en vue de la réouverture », sur la base des conseils des autorités de la santé, et qu’elle tente de déterminer si certains bureaux de santé peuvent entamer la deuxième phase avant d’autres.

« Nous avons toujours été clairs sur le fait que chaque étape durera environ deux à quatre semaines pour permettre une surveillance étroite de tout impact ou une résurgence potentielle du nombre de cas », a déclaré Hayley Chazan dans un communiqué.

M. Ford a affirmé que même si l’Ontario a prolongé mardi l’état d’urgence jusqu’au 30 juin, il ne ralentira pas le processus de réouverture.

« Le sujet est sur la table en ce moment et, espérons que la semaine prochaine nous pourrons en discuter avec les Ontariens », a indiqué M. Ford.

Lorsqu’il s’est fait demander spécifiquement si les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses au cours de la deuxième phase, M. Ford a répondu que c’était un aspect qu’il étudiait, en particulier dans le contexte d’une réouverture régionale.

« Je sais que beaucoup de gens dans les zones rurales le souhaitent, a-t-il noté. C’est sur la table de la santé en ce moment et ils prendront ces décisions cette semaine et nous serons en mesure de parler au public et d’en discuter. »

La semaine dernière, M. Ford a déclaré qu’il demandait aux autorités de la santé comment des régions de la province pourraient être rouvertes différemment. Les deux tiers des cas de la province se trouvent dans la région du Grand Toronto, tandis que certains bureaux de santé signalent peu ou pas de cas actifs de COVID-19.

Le vaste cadre de réouverture de l’Ontario précise que la deuxième phase pourrait inclure l’ouverture de plus d’entreprises, de plus d’espaces extérieurs et l’autorisation de rassemblements publics plus importants. Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a également déclaré que les garderies commenceraient à rouvrir dans la deuxième phase.

Le nombre de cas en Ontario inclut 2312 décès et 22 811 guérisons.

Le nombre de personnes hospitalisées a baissé mercredi, mais le nombre de personnes aux soins intensifs et sous respirateur a légèrement augmenté.

L’Ontario a effectué 17 537 tests mardi, soit plus que les 16 000 que la province s’est engagée à faire quotidiennement — souvent sans succès — depuis le début du mois de mai, mais toujours en deçà de l’objectif du gouvernement de 20 000 par jour.

Le nombre d’établissements de soins de longue durée connaissant des éclosions actives de COVID-19 est tombé en dessous de 100 mercredi pour la première fois depuis que la province a commencé à déclarer publiquement ce chiffre en avril.