La Banque du Canada laisse son taux directeur inchangé, à 0,25 %, mais souligne que le pire de la crise pourrait être derrière nous.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

Les politiques d’urgence mises en place dans les pays industrialisés commencent à avoir un effet, souligne la banque centrale dans son communiqué. L’impact de la pandémie sur l’économie mondiale est considérable, mais il « semble avoir atteint un sommet, bien que l’incertitude concernant le déroulement de la reprise reste élevée ».

« Les conditions financières se sont améliorées et les prix des produits de base ont augmenté ces dernières semaines après avoir baissé fortement plus tôt cette année », note aussi la Banque du Canada.

La banque s’attend à une reprise lente et inégale, notamment au Canada. Toutefois, « l’économie canadienne semble avoir évité le scénario le plus pessimiste présenté dans le Rapport sur la politique monétaire (RPM) d’avril », selon la Banque qui s’attend quand même à recul du Produit intérieur brut canadien de 10 à 20 % au deuxième trimestre.

« Bien que les perspectives pour la deuxième moitié de 2020 et au-delà demeurent fortement brouillées, la Banque s’attend à ce que l’économie se remette à croître au troisième trimestre. »

La banque centrale estime que ces interventions sur les marchés financiers ont produit l’effet escompté. En conséquence, elle ralentira le rythme de certaines de ses interventions. Elle continuera toutefois d’acheter des titres de dette du gouvernement fédéral, des provinces et de certaines entreprises.

Comme le fonctionnement des marchés s’améliore et que le déconfinement se poursuit, la banque centrale « déplacera son attention sur la reprise de la croissance de la production et de l’emploi ».

Toutefois, la Banque du Canada entend maintenir son programme d’achat massif d’actifs à « jusqu’à ce que la reprise économique soit bien entamée ».

La Banque du Canada, a un nouveau gouverneur, Tiff Macklem qui est entré en fonction aujourd'hui. «Il a assisté en tant qu’observateur aux délibérations du Conseil de direction en vue de cette décision sur le taux directeur, et il est d’accord avec la décision sur le taux et les mesures annoncées dans le présent communiqué», a fait savoir la banque centrale.