(Ottawa) Avant que la pandémie de COVID-19 ne vienne tout gâcher, le produit intérieur brut réel (PIB) provincial et territorial par industrie au Canada avait donné des signes encourageants, selon des données dévoilées lundi par Statistique Canada.

La Presse canadienne

Ainsi, en 2019, le PIB réel par industrie a augmenté dans huit provinces.

L’Île-du-Prince-Édouard (+4,5 %) a affiché la hausse la plus marquée pour une deuxième année consécutive.

La croissance observée dans cette province ainsi que celle enregistrée à Terre-Neuve-et-Labrador (+4,0 %), en Colombie-Britannique (+2,8 %), au Québec (+2,7 %), en Nouvelle-Écosse (+2,1 %) et en Ontario (+1,9 %) ont dépassé la croissance de 1,7 % enregistrée à l’échelle nationale.

Le PIB a également progressé au Nouveau-Brunswick (+1,0 %) et au Manitoba (+1,0 %). Dans les territoires, une croissance du PIB a été enregistrée au Nunavut (+6,1 %) et au Yukon (+1,0 %).

En 2019, le PIB a affiché une baisse en Alberta (-0,6 %), en Saskatchewan (-0,8 %) et dans les Territoires du Nord-Ouest (-8,8 %).

Cependant, la semaine dernière, Statistique Canada a annoncé que l’économie canadienne avait affiché lors des trois premiers mois de 2020 sa pire performance trimestrielle depuis 2009. Le produit intérieur brut (PIB) canadien a chuté à un taux annualisé de 8,2 %, incluant une baisse de 7,2 % pour le seul mois de mars.

Selon les observations préliminaires de Statistique Canada, les données annoncent une baisse de 11 % du PIB pour avril.