(Toronto) Un sondage mené auprès des fabricants canadiens indique une baisse de la production relative à un recul de la demande dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

Le sondage de Manufacturiers et Exportateurs du Canada a révélé que les deux tiers des répondants ont vu leur production chuter en dessous de la normale.

Environ la même part des répondants s’attend à une baisse de la production qui durerait au moins de trois à six mois.

Un quart des 320 fabricants qui ont répondu au sondage mené en mai ont déclaré que la production avait baissé de plus de 50 %, tandis que la moitié des fabricants ont déclaré que la baisse se situait entre 25 et 50 %.

Au Québec, 59 % des répondants ont dit que la production a chuté sous le niveau normal.

Les fabricants des Prairies ont déclaré être les plus touchés, 75 % des exploitants ayant enregistré une baisse en Saskatchewan, et 72 % au Manitoba.

L’Ontario a enregistré une baisse de 71 % et la Colombie-Britannique a affiché un recul de 53 %.

Les fabricants de produits alimentaires et de boissons ont obtenu les meilleurs résultats, 29 % des producteurs déclarant une production supérieure à la production normale et 45 % déclarant une baisse.

Le secteur de l’équipement de transport est le plus touché, 80 % déclarant une baisse d’activité.

L’incertitude demeure quant à la pandémie et à l’économie. La plupart des fabricants ne prévoient pas embaucher au cours des trois à quatre prochains mois. Parmi ceux-ci, 43 % des répondants s’attendent à une baisse des effectifs dans les mois à venir.

« Même si nous voyons des signes que l’économie redémarre au pays, la reprise est encore loin », a déclaré par communiqué Dennis Darby, le président de l’association.