(New York) Le gouverneur de l’État de New York a appelé mardi à lancer de grands projets d’infrastructure pour relancer l’économie américaine après la pandémie, soulignant qu’il en parlerait mercredi lors d’une rencontre avec le président Donald Trump.

Agence France-Presse

« S’il y a bien un moment pour s’attaquer à ce besoin de grands travaux d’infrastructure, c’est maintenant », a déclaré le gouverneur démocrate Andrew Cuomo lors d’une conférence de presse depuis le New York Stock Exchange, qui rouvrait pour la première fois depuis le 23 mars.  

« Il faut relancer l’économie, il faut créer des emplois », a-t-il ajouté.

Il a cité l’exemple de chantiers qu’il appelle de ses vœux depuis plusieurs années. Notamment dans les transports, comme la construction d’une liaison ferroviaire entre le centre de New York et ses aéroports ou le prolongement de la ligne Q du métro new-yorkais, et dans le développement des énergies renouvelables.

Malgré un manque à gagner fiscal dû à la pandémie évalué pour l’État de New York à quelque 13 milliards de dollars, le gouverneur a indiqué qu’il allait « donner l’exemple » en accélérant son propre programme d’infrastructure, mais souhaitait « un partenariat » avec le gouvernement fédéral.

« Je vais à Washington demain, j’ai un rendez-vous avec le président […] c’est une des choses dont je veux lui parler », a ajouté M. Cuomo, évoquant de grands projets, comme le grand barrage du Hoover Dam, lancés pendant la Grande Dépression des années 1930.

Avec la pandémie, qui a fait près de 100 000 morts aux États-Unis, près de 40 millions d’Américains sont désormais officiellement inscrits au chômage, et le taux de chômage frôlait les 15 %.