(Washington) La production industrielle aux États-Unis a chuté de 5,4 % en mars, sous l’effet de la pandémie de COVID-19 qui a obligé beaucoup d’usines à fermer leurs portes, selon des données publiées mercredi par la Réserve fédérale américaine (Fed).

Agence France-Presse

Il s’agit de la plus importante chute enregistrée depuis janvier 1946.

Ce recul est plus important qu’attendu par les analystes, qui tablaient sur une contraction de 3,3 % par rapport au mois précédent.

« La plupart des grandes industries ont enregistré des baisses, la plus forte baisse ayant été enregistrée par les véhicules automobiles et leurs pièces », relève la Fed dans un communiqué.

C’est l’industrie manufacturière qui a le plus souffert. Sa production a baissé de 6,3 %, principalement à cause de la chute de 28 % enregistrée par l’industrie automobile.

Les services publics de production d’électricité et de gaz naturel ont reculé de 3,9 %.

Quant à la production minière, elle se contracte de 2 %.

Par rapport à mars 2019, la baisse est de 5,5 %.