(Montréal) Un sondage démontre que les achats de l’Après-Noël demeurent importants pour les Québécois.

La Presse canadienne

Le sondage publié cette semaine par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) en collaboration avec la firme L’Observateur révèle que si les dépenses estimées des consommateurs québécois ont été de 2,2 milliards avant Noël, elles devraient tout de même s’élever à environ 600 millions après Noël.

Le sondage sur la répartition des dépenses du temps des Fêtes des Québécois en 2019 démontre que les consommateurs magasinent sur une période un peu plus longue, notamment depuis l’apparition du phénomène du vendredi fou.

Leur taux de participation aux soldes de l’Après-Noël a été mesuré à 33 % en 2016 et lors des deux années suivantes, à 27 % et 38 %, respectivement. Il devrait être de 48 % cette année, selon le sondage.

Pendant la même période, le nombre de consommateurs participant aux soldes de l’Après-Noël est passé de 2,2 millions à une estimation de 3,1 millions cette année. Le sondage affirme cependant que la proportion des achats de l’Après-Noël sur le web, qui était de 31 % en 2017, devrait reculer à 28 % cette année.

En ce jour de réouverture de plusieurs magasins pour le traditionnel Boxing Day, les articles les plus populaires devraient être, dans l’ordre, les vêtements et accessoires de mode, les produits électroniques, les divertissements et les produits informatiques.

Selon le ministère de l’Économie et de l’Innovation, la conformité des heures d’ouverture le 26 décembre des établissements de vente au détail et de ceux d’alimentation de grande surface, sans restriction de personnel, est de 13 h à 21 h. Certains magasins de l’une ou l’autre de ces catégories ont toutefois ouvert leurs portes dès jeudi matin, dans des secteurs désignés.

Le sondage WEB a été réalisé entre le 3 et le 10 décembre 2019 auprès 726 répondants.

La marge d’erreur est de 3,7 %, 19 fois sur 20.