L’annonce ce matin par Statistique Canada que le produit intérieur brut réel (PIB) de l’économie canadienne a progressé de 0,1 % en août dernier suscite des commentaires partagés parmi les économistes des institutions bancaires.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

Pour les uns, cette mesure témoigne d’un « regain de croissance encourageant » en août après la « quasi-stagnation » observée le mois précédent, en juillet.

Pour d’autres, la croissance d’à peine 0,1 % en août augure d’une « croissance plus modeste au troisième trimestre » qui s’est terminé en septembre, et dont les données seront connues dans un mois.

« De façon générale, les résultats du mois d’août ne sont pas si mauvais. Néanmoins, il est indéniable que la croissance économique reprend un rythme plus modéré après la progression importante observée au printemps », constate Benoit Durocher, économiste principal au Mouvement Desjardins, dans son billet du jour.

« L’acquis de croissance après deux mois (du troisième trimestre) n’est que de 1,2 %. Si l’on prend comme hypothèse que le PIB réel par industrie augmentera d’environ 0,1 % en septembre, l’ensemble du troisième trimestre pourrait se solder par un gain aux alentours de 1,3 % à rythme annualisé », anticipe M. Durocher.

« Il s’agit d’un pronostic un peu plus faible que notre dernière prévision, qui tablait sur une hausse de 1,7 %. »

> Consultez le billet de l’économiste Benoit Durocher du Mouvement Desjardins

À la Banque Nationale, l’économiste Krishen Rangasamy constate aussi une croissance du PIB en août au Canada un peu tiède à première vue, mais néanmoins porteuse d’un « regain de vigueur après une quasi-stagnation en juillet. »

« Si le chiffre de la croissance du PIB de 0,1 % en août était inférieur aux attentes, le message global n’en est pas moins positif avec des gains dans les secteurs cycliques tels que la fabrication et la construction. Aussi, que la plupart des secteurs – 14 parmi sur 20 grandes catégories – aient enregistré des hausses en août est encourageant », souligne Krishen Rangasamy dans son billet du jour.

« Tout bien considéré, le PIB réel du Canada semble avoir crû d’environ 1,5 % (annualisé) au troisième trimestre, ce qui est une bonne performance considérant qu’elle fait suite à la croissance massive et insoutenable de 3,7 % mesurée durant le second trimestre. »

> Consultez le billet de l’économiste Krishen Rangasamy de la Banque Nationale