(Washington) Les mises en chantier de logements aux États-Unis ont fortement chuté en septembre après avoir augmenté à leur plus haut niveau depuis douze ans en août, selon les données du département du Commerce publiées jeudi.

Agence France-Presse

Les démarrages de chantiers se sont établis à 1,26 million en rythme annualisé et données corrigées des variations saisonnières. Cela représente une chute de 9,4 % par rapport à août où ils ont été révisés en hausse.

Les analystes misaient sur 1,34 million de nouveaux chantiers.

Sur un an, les mises en chantier restent en progrès de 1,6 %.

En septembre, les nouveaux chantiers de maisons individuelles, qui représentent en volume les deux tiers des constructions aux États-Unis à 918 000, sont toujours dans le vert, progressant de 0,3 % par rapport à août.  

Ce sont les logements collectifs qui ont plombé l’indice en chutant de 28,3 %.

Indicateur avancé du marché immobilier, les permis de construire déposés en septembre sont en recul de 2,7 % à 1,387 million, dans un environnement pourtant favorable puisque les taux d’intérêt sont orientés à la baisse après la réduction du coût du crédit par la Banque centrale mi-septembre.

Cet indicateur avait aussi atteint un plus haut en douze ans en août.