Les ventes au détail ont dépassé les attentes en juin au Canada alors que les détaillants de vêtements et d’articles de sports ont affiché des hausses pendant que les Raptors de Toronto se dirigeaient vers leur premier championnat de la NBA.

Armina Ligaya
La Presse canadienne

Selon les données dévoilées vendredi par Statistique Canada, les détaillants de vêtements et d’accessoires vestimentaires ont vu leurs ventes grimper de 4,2 %, tandis que les magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, de livres et de musique ont affiché une augmentation de 3,7 %.

« Ces augmentations ont fait suite à des conditions météorologiques défavorables en mai et ont coïncidé avec la participation des Raptors de Toronto au championnat de la NBA, en juin », a souligné l’agence fédérale.

Les ventes ont grimpé dans la plupart des autres sous-secteurs, mais elles ont été contrebalancées par une diminution du côté des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ainsi que des stations-service.

Globalement, les ventes au détail sont demeurées inchangées en juin, à 51,3 milliards. Les économistes s’attendaient en moyenne à une baisse de 0,1 %, selon la société de données financières Refinitiv.

« Une lecture neutre des ventes au détail au Canada n’est généralement pas réjouissante, a souligné l’économiste à la Banque CIBC Royce Mendes, dans une note. Toutefois, lorsque l’on anticipe un déclin, nous allons accueillir (favorablement la performance de juin). »

Les ventes ont diminué dans quatre des 11 sous-secteurs suivis par Statistique Canada.

Les concessionnaires de véhicules automobiles et de pièces automobiles ont vu leurs ventes fléchir de 2,5 % en juin, alors que le recul a été de 3,2 % du côté des concessionnaires de voitures neuves. Les ventes des stations-service ont diminué de 3,4 %.

En excluant les ventes dans ces deux sous-secteurs, les ventes au détail mensuelles ont augmenté de 1,7 %. Exprimées en volume, les ventes au détail ont progressé de 0,4 % en juin.

Les ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont progressé de 6 %, tandis que les détaillants de cannabis ont vu leurs recettes grimper de 6,2 % en juin.

Les ventes des magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires ont bondi de 4,2 %. Les détaillants de vêtements ont notamment enregistré une hausse de 4,5 %. Les magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, de livres et de musique ont enregistré une augmentation de 3,7 %.

Cette progression a probablement été alimentée par la séquence victorieuse des Raptors de Toronto, ont estimé des économistes.

Il s’agissait d’un premier championnat de la NBA dans l’histoire de la franchise et d’une première conquête pour une équipe canadienne dans l’un des quatre principaux sports professionnels depuis la conquête de la Série mondiale de baseball en 1993 par les Blue Jays de Toronto.

« Les gains réalisés du côté des vêtements et des articles de sport pourraient être en partie imputables à l’effet Raptors », a souligné Benjamin Reitzes, responsable des taux canadiens chez BMO Marchés des capitaux, dans une note.

Les Raptors n’ont pas seulement donné un coup de main aux détaillants, puisque l’Enquête mensuelle sur les services de restauration et débits de boissons a fait état d’une hausse de 1 % en juin.

« Les restaurants et les bars ont été les grands gagnants des séries éliminatoires de la NBA », a déclaré M. Mendes, de la Banque CIBC.

Au Québec, les ventes au détail ont diminué de 0,4 %. Elles ont toutefois progressé dans les trois provinces maritimes : de 2,3 % au Nouveau-Brunswick, de 2,8 % en Nouvelle-Écosse et de 3 % à l’Île-du-Prince-Édouard.