(Washington) Les grandes banques aux États-Unis sont « solidement » capitalisées pour résister à une hypothétique sévère récession, a affirmé la Banque centrale américaine (Fed) vendredi à l’issue de la première phase des tests de résistance.

Agence France-Presse

En cas de récession très marquée, les 18 banques testées (contre 35 l’année passée) accuseraient néanmoins des pertes cumulées de 410 milliards de dollars, selon le scénario retenu par la Fed.

Ces tests généraux seront complétés jeudi 27 juin par des résultats individuels au cours desquels la Fed autorisera ou non les plans de distribution de capitaux (dividendes, rachats d’actions..) de ces banques.