(Washington) Agriculteurs et industriels américains exhortent l’administration Trump à nouer « rapidement » un accord avec la Chine, s’inquiétant des conséquences négatives d’un regain du conflit commercial entre les deux pays.

Agence France-Presse

La hausse, attendue vendredi, des tarifs douaniers de 10 % à 25 % sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises « met les producteurs de soja dans une impasse », a réagi mardi Davie Stephens, président de la Fédération des producteurs américains de soja (ASA).

« Après de si nombreuses menaces et des échéances manquées pour conclure les négociations, cette incertitude persistante est inacceptable pour les agriculteurs américains », déplore-t-il, cité dans un communiqué.

Il souligne le besoin crucial de la réouverture du marché chinois au soja américain au cours des prochaines semaines, « pas dans des mois ou plus loin encore ».

L’ASA « exhorte » l’administration américaine à ne pas imposer de droits de douane supplémentaires, à « conclure rapidement les négociations avec la Chine », et à supprimer également les surtaxes déjà imposées, afin d’obtenir de Pékin la fin des représailles sur le soja américain, dont le principal débouché est le marché chinois.

Davie Stephens ajoute que la patience des agriculteurs n’a que trop duré alors que les prix du soja demeurent bas et que les tarifs douaniers pèsent sur leur activité.

« La facture financière et émotionnelle des producteurs […] ne saurait être ignorée », conclut-il.

Les industriels de la chimie ont eux aussi appelé Donald Trump et ses ministres à trouver rapidement une solution négociée.

« La stratégie des droits de douane comme levier des négociations comporte des risques tout simplement trop élevés », a estimé dans un communiqué Cal Dooley, président du Conseil américain de l’industrie chimique (ACC).

La Chine est le troisième plus grand marché pour les exportations de l’industrie de la chimie américaine.

En outre, elle « fournit aux États-Unis plusieurs produits chimiques qui ne sont disponibles nulle part ailleurs et qui sont indispensables à la production américaine », a également fait valoir M. Dooley.

Le responsable a enfin indiqué que les acteurs de la chimie commençaient à constater que les droits de douane perturbaient les chaînes de production et érodaient la compétitivité américaine.

« L’ACC et ses membres exhortent avec force le président Trump à rester concentré sur des solutions raisonnables avec la Chine cette semaine et à renoncer à imposer des tarifs douaniers plus élevés », a-t-il déclaré.

Négociateurs chinois et américains se retrouvent jeudi et vendredi pour des négociations à haut risque après la menace de Donald Trump de taxer la totalité des importations chinoises.