Source ID:; App Source:

Le libre-échange avec l'UE aurait un impact modeste sur le PIB

Si l'Accord économique et commercial global (AÉCG) avait... (photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Si l'Accord économique et commercial global (AÉCG) avait été mis en oeuvre en 2015, il aurait entraîné une hausse de 0,4% de la production économique au Canada, pour une augmentation du PIB de 7,9 milliards de dollars, selon les estimations du Directeur parlementaire du budget.

photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le Directeur parlementaire du budget estime que l'accord de libre-échange avec l'Union européenne (UE) aura un effet modeste sur l'économie canadienne, se traduisant par un gain moyen de revenu d'environ 220$ par personne.

Si l'Accord économique et commercial global (AÉCG) avait été mis en oeuvre en 2015, il aurait entraîné une hausse de 0,4% de la production économique au Canada, pour une augmentation du PIB de 7,9 milliards de dollars, selon les estimations du Directeur parlementaire du budget.

Le rapport du DPB note que la balance commerciale du Canada avec l'UE se serait détériorée légèrement, d'environ 2 milliards. Le gain d'ensemble au chapitre du commerce est plus élevé pour l'Union européenne que pour le Canada parce que les exportateurs du Canada faisaient face à des droits de douane moins élevés que ceux de l'Europe avant l'accord, souligne le DPB.

Certains secteurs canadiens auraient ainsi connu un ralentissement, notamment les produits laitiers et agricoles, les textiles et certains biens de fabrication et machines. Par contre, d'autres secteurs auraient bénéficié de l'accord, notamment les transports et les véhicules automobiles, les métaux non ferreux et le blé.

De façon générale, les exportations de biens vers l'UE auraient augmenté de 4,0 milliards, les exportations de services de 2,2 milliards et l'investissement de 3,1 milliards.

Le DPB note aussi que l'accroissement des relations commerciales avec l'Europe aurait pour effet de réduire un peu la dépendance du Canada face à ses partenaires «traditionnels». Ainsi, le rapport estime que les exportations vers les États-Unis auraient diminué de 1,4 milliard, ses exportations vers le Mexique d'environ 38 millions de dollars, tandis que les exportations vers le reste du monde auraient pu diminuer de plus de 384 millions.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer