Source ID:; App Source:

Viacom renonce à fusionner avec CBS

CBS et Viacom avaient déjà constitué une entité... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

CBS et Viacom avaient déjà constitué une entité unique entre 2000 et 2006 avant que Sumner Redstone (photo), aujourd'hui âgé de 93 ans, ne décide de les séparer.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
New York

Le principal actionnaire des groupes de médias américains Viacom et CBS a annoncé lundi qu'il renonçait à les fusionner, dans une lettre envoyée aux conseils d'administration des deux groupes.

National Amusements, le holding de la famille Redstone qui contrôle Viacom et CBS, avait le 29 septembre demandé aux deux groupes d'étudier une fusion après que Shari Redstone, la fille du patriarche Sumner Redstone, eut repris le contrôle de Viacom à la suite d'une intense lutte de pouvoir.

«Nous avons conclu qu'aujourd'hui n'est pas le bon moment pour une fusion des deux entreprises», indiquent Sumner et Shari Redstone dans cette lettre rendue publique lundi.

Viacom a confirmé dans la foulée comme directeur général à titre définitif Robert («Bob») Bakish, qui exerçait ce poste à titre intérimaire depuis mi-novembre. Il avait auparavant supervisé pendant presque dix ans les activités de télévision du groupe à l'international.

Shari Redstone s'est dite «enthousiasmée par la stratégie poursuivie par Viacom sous la direction de Bob, de même que par son dur travail sans relâche et la passion qu'il a montrée non seulement dans son démarrage rapide aux commandes, mais aussi durant ses nombreuses années au sein de l'entreprise».

«Nous avons une grande confiance dans la vision stratégique de Bob et sa capacité à agir de manière énergique afin de positionner Viacom pour l'avenir», a affirmé pour sa part le président du conseil d'administration, Tom May.

Cela n'a pas empêché l'action Viacom de plonger de 9,40% pour clôturer à 34,99 dollars lundi à la Bourse de New York, alors que CBS n'a perdu que 0,61% à 62,18 dollars.

Une fusion avec CBS était considérée comme favorable pour Viacom, beaucoup d'analystes jugeant l'actuel PDG de CBS, Leslie Moonves, comme le mieux à même de redresser le groupe. Viacom a du mal à s'adapter à la concurrence de la vidéo en ligne, et a en outre été déstabilisé par la lutte de pouvoir qui a opposé pendant plusieurs mois Shari Redstone à l'ex-PDG Philippe Dauman.

CBS et Viacom avaient déjà constitué une entité unique entre 2000 et 2006 avant que Sumner Redstone, aujourd'hui âgé de 93 ans, ne décide de les séparer.

«Viacom a des actifs très solides qui sont actuellement sous-évalués et nous sommes convaincus qu'avec sa nouvelle équipe de direction leur valeur peut être pleinement réalisée. Dans le même temps, CBS continue d'enregistrer des performances exceptionnelles sous la direction de Les Moonves et nous avons toutes les raisons de penser que cela continuera si le groupe reste indépendant», affirment Sumner et Shari Redstone dans leur lettre.

L'une des principales raisons du différend entre Shari Redstone et Philip Dauman portait sur la décision de ce dernier d'étudier une prise de participation allant jusqu'à 49% à un investisseur extérieur au sein des studios Paramount. Viacom possède par ailleurs plusieurs chaînes de télévision, comme MTV, Nickelodeon et Comedy Central.

Shari avait alors entrepris de se débarrasser de Philippe Dauman alors que son père n'a pas été vu en public depuis plusieurs mois et a été au centre d'une saga judiciaire mettant en cause ses capacités mentales et ses relations avec plusieurs jeunes femmes.

Viacom connaît une passe difficile et avait annoncé début novembre pour son exercice décalé 2016 une baisse de 6% de son chiffre d'affaires à 12,5 milliards de dollars et de 25% de son bénéfice net à 1,44 milliard de dollars.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer