Le spécialiste montréalais du traitement des eaux Ovivo passe aux mains de la société de placement allemande SKion.

Publié le 13 juill. 2016
Karim Benessaieh LA PRESSE

Le nouveau propriétaire rachètera 70% des actions au coût de 4$, selon le communiqué publié ce mercredi matin, une prime de 28,2% sur le cours de clôture de la veille. La Caisse de dépôt et placement du Québec, qui détenait déjà 18,7% des actions, profite également de l'opération pour augmenter sa participation à 30%.

SKion a fait part de son «engagement ferme» à maintenir le siège social d'Ovivo au Québec, donnant en preuve le nouveau bail de dix ans pour la location de bureaux au centre-ville de Montréal. Il s'est en outre engagé à garder l'équipe de direction actuelle, avec à sa tête Marc Barbeau, président et chef de la direction.

Le conseil d'Ovivo, sur lequel siègent notamment le Fonds de solidarité FTQ et la famille Verreault, a accepté à l'unanimité l'offre de la société allemande.

Résultats supérieurs aux attentes

Anciennement GLV (Laperrière & Verreault), Ovivo compte 800 employés dans une quinzaine de pays. Fournisseur mondial d'équipements de traitement des eaux, il a bouclé l'année fiscale 2016 avec des revenus de 330 millions et un bénéfice net de 3,4 millions. À l'annonce des résultats supérieurs aux prévisions en juin dernier, l'action avait atteint son meilleur cours en un an, soit 3$. Elle s'échangeait ce matin à 3,12$.

SKion appartient à l'entrepreneure allemande Susanne Klatten, qui est notamment actionnaire principale de BMW. Le fonds a investi à ce jour dans sept sociétés spécialisées dans le domaine de l'eau.