Une hausse des taux possible «très bientôt» aux États-Unis

Dans un discours à Washington, Jérôme Powell, gouverneur... (Photo Kevin Lamarque, archives Reuters)

Agrandir

Dans un discours à Washington, Jérôme Powell, gouverneur et membre votant du Comité monétaire, s'est déclaré en faveur d'une hausse «graduelle» des taux directeurs de la Réserve fédérale, envisageant un tour de vis très prochainement alors que la Fed tient une réunion monétaire dans moins de trois semaines.

Photo Kevin Lamarque, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Un gouverneur de la banque centrale américaine (Fed) a estimé jeudi qu'il pourrait être approprié de relever les taux d'intérêt «très bientôt» si les données économiques le permettent.

Dans un discours à Washington, Jérôme Powell, gouverneur et membre votant du Comité monétaire, s'est déclaré en faveur d'une hausse «graduelle» des taux directeurs de la Réserve fédérale, envisageant un tour de vis très prochainement alors que la Fed tient une réunion monétaire dans moins de trois semaines.

«Si les données économiques confirment les prévisions, je pense qu'il est opportun de continuer à relever progressivement les taux sur les fonds fédéraux», a estimé M. Powell alors que la Fed a procédé en décembre à sa première hausse en presque dix ans.

Cette approche graduelle est justifiée notamment «par les risques à la baisse issus de la faible demande mondiale, des événements géopolitiques (...) et de la sensibilité apparemment élevée des conditions financières à la politique monétaire».

«Selon l'évolution des risques, une nouvelle hausse pourrait être appropriée très bientôt», a-t-il ajouté.

M. Powell estime que la croissance de l'économie américaine va se poursuivre autour de 2% mais il faudra pour cela qu'elle se renforce considérablement au 2e trimestre, après avoir été décevante au 1er (+0,5%), a-t-il affirmé.

Le Comité monétaire de la Fed se réunit les 14 et 15 juin et plusieurs déclarations récentes de membres de la banque centrale ainsi que la parution d'indicateurs économiques favorables en avril ont remis plus fermement à l'ordre du jour la possibilité d'un relèvement des taux lors de ce rendez-vous.

La présidente de la Fed, Janet Yellen, doit participer à une table ronde vendredi, une intervention guettée par les marchés.

Sur l'économie mondiale, dont la morosité a été un des facteurs conduisant la Fed à faire une pause dans la normalisation des taux d'intérêt, M. Powell se félicité de la «dissipation des risques» depuis février. «Toutefois, les risques demeureront sous-jacents tant que la croissance mondiale ne parvient pas à atteindre un rythme plus ferme», ajoute-t-il.

Il a souligné «la montée de l'endettement» en Chine de même que «les incertitudes sur la politique de taux de change» de Pékin.

M. Powell a également cité parmi les risques à surveiller, l'issue du vote britannique sur le «Brexit» et les flux de réfugiés en Europe.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer