Les promesses de ventes de logements aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en mars pour atteindre leur plus haut niveau de l'année, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers (NAR) publiés mercredi.

Publié le 27 avr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Elles ont légèrement augmenté de 1,4% par rapport à février, alors que les analystes s'attendaient à un progrès de 0,3%.

L'indicateur avancé a grimpé à 110,5 son plus haut niveau depuis le début de l'année et un sommet depuis mais 2015. Le chiffre de février a été révisé en baisse à 109.

Sur un an, les promesses de ventes sont également en hausse de 1,4%.

Selon l'économiste de l'organisation professionnelle, Lawrence Yun, «les transactions ont été fortes dans une majorité de marchés». Les signatures de contrats de ventes ont gagné 3,2% dans le nord-est, 3% dans le sud, seulement 0,2% dans le Midwest. Dans l'ouest, elles ont reculé de 1,8%.

«Les taux d'intérêt sur les crédits immobiliers qui restent étonnamment bas ce printemps soulagent les problèmes d'accessibilité des prix (...) alors que les coûts des maisons progressent trop vite et au-delà de la hausse des rémunérations», a noté l'économiste.

«La demande commence à s'affaiblir dans plusieurs régions, notamment dans l'ouest où le prix médian des logements a grimpé de 38% en trois ans», a encore ajouté M. Yun. C'est ce qui explique, selon lui, le déclin ces derniers quatre mois sur cinq des promesses de ventes dans l'ouest du pays.