Le groupe américain de composants informatiques Western Digital (WDC) a annoncé mercredi l'acquisition de son concurrent SanDisk (SNDK) pour 19 milliards de dollars.

AGENCE FRANCE-PRESSE

SanDisk est l'un des plus gros fabricants mondiaux de mémoires flash, qui du fait de leur vitesse élevée et de leur faible consommation d'énergie se sont imposées dans un grand nombre d'appareils et accessoires électroniques (ordinateurs, mais aussi téléphones intelligents, baladeurs, voire clés USB).

Western Digital offre 86,50 dollars par action Sandisk sous forme d'argent et d'échange d'actions. Cela représente une surprime de 15% par rapport au cours de clôture de Sandisk mardi à Wall Street, mais l'action de ce dernier groupe avait déjà fortement progressé ces derniers jours sur des rumeurs de rachat par Western Digital ou Micron Technology.