Source ID:138485; App Source:cedromItem

Nouveau financement: la société AppDirect est milliardaire

Daniel Saks (au centre) et Nicolas Desmarais (à... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Daniel Saks (au centre) et Nicolas Desmarais (à droite), aidés par plusieurs investisseurs québécois, dont Eric Boyko (à gauche), ont fondé AppDirect dans la Silicon Valley en 2009.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

AppDirect, entreprise californienne fondée par un Montréalais et un Ontarien, vaut maintenant 1,3 milliard CAN. C'est l'évaluation conférée à l'entreprise dans le cadre d'un nouveau cycle de financement de 140 millions US, annoncé aujourd'hui.

Le Québécois Nicolas Desmarais et l'Ontarien Daniel Saks se sont rencontrés pour la première fois sur les bancs de l'Université McGill. Mais c'est finalement à San Francisco, où ils avaient tous les deux fini par se retrouver après leurs études, qu'ils se sont associés pour créer AppDirect, en 2009.

Six ans plus tard, AppDirect vient de conclure un nouveau cycle de financement, de série E, qui lui rapportera 140 millions US. En tout, c'est plus de 245 millions US que l'entreprise a accueillis dans son capital au gré de divers cycles. La série D, totalisant 50 millions US, avait été conclue il y a à peine sept mois.

JP Morgan

La banque américaine JP Morgan Asset Management a mené ce nouveau tour de table. Elle est par ailleurs le seul nouvel investisseur du groupe, pour le reste constitué d'actionnaires actuels, notamment le fonds montréalais iNovia Capital ainsi que Stingray Digital, dont le président Eric Boyko est toujours considéré comme un mentor par MM. Desmarais et Saks.

Le nouvel argent «valide notre position sur le marché et nous permet de contrôler notre destinée à long terme», a fait valoir M. Saks en entrevue à La Presse.

Services infonuagiques

AppDirect offre des sortes de boutiques virtuelles qui permettent aux entreprises d'obtenir et de gérer des services infonuagiques. Elle a tout récemment fait l'acquisition d'AppCarousel, entreprise de Calgary qui offrait une solution de gestion des applications sur toute une série d'appareils, des voitures connectées aux téléphones intelligents.

«Nous avons rencontré les gens de JP Morgan juste après la conclusion de notre cycle précédent, et c'est vraiment une relation stratégique que nous créons avec eux, raconte M. Saks. Ce seront nos banquiers et nous allons assurément les avoir comme clients.»

L'entreprise est aussi en phase active de recrutement, en particulier à Calgary et à Montréal, où elle vient d'ailleurs de rénover ses bureaux.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer