Après Telus et Bell, Vidéotron met elle aussi officiellement en branle un processus qui devrait lui permettre d'offrir un accès internet ultrarapide à 1 gigabit/seconde quelque part en 2016.

Mis à jour le 28 juill. 2015
Jean-François Codère LA PRESSE

Certains clients actuels de l'entreprise dans la région de Montréal, déjà abonnés à des forfaits à très haute vitesse, se sont vu offrir la possibilité de tester, sans frais additionnels, le nouveau service.

Selon Daniel Proulx, chef de la direction technologique chez Vidéotron, l'entreprise devrait «apprendre ce que l'on veut savoir du point de vue technique, comportemental et expérience client d'ici la fin 2015». Ce n'est qu'après que les décisions entourant la commercialisation, notamment le prix et les territoires ciblés, pourront être prises.

De son côté, Bell prévoit être en mesure d'offrir son service à 1 gigabit/seconde dans tous ses territoires desservis par la fibre optique à la maison (FTTH) d'ici «la fin de l'été».