Source ID:; App Source:

Bell Média rappelée à l'ordre par le CRTC

Bell Média détient 30 chaînes de télévision locales,... (Photo Darren Goldstein, Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Bell Média détient 30 chaînes de télévision locales, 35 chaînes spécialisées et quatre services de télévision payante.

Photo Darren Goldstein, Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a procédé à un rappel à l'ordre incisif de Bell Média à propos de l'indépendance journalistique de son réseau de télévision CTV.

La mise en garde a suivi un article du «Globe and Mail» affirmant que le président de Bell Média, Kevin Crull, était intervenu dans la manière dont les journalistes avaient fait état d'une décision réglementaire majeure la semaine dernière.

Selon le quotidien, M. Crull a demandé aux journalistes de ne pas accorder de temps d'antenne au président du CRTC, Jean-Pierre Blais. M. Blais venait d'annoncer des changements réglementaires requérant que les fournisseurs par satellite et par câble offrent aux consommateurs un service de télévision d'«entrée de gamme» qui ne coûterait pas plus de 25 $ par mois.

Le président du CRTC a déclaré mercredi que détenir une licence de radio ou de télévision était un «privilège venant avec d'importantes obligations établies pour l'intérêt public, tout particulièrement en ce qui a trait à la qualité de la couverture de l'actualité et les reportages».

M. Blais a aussi souligné qu'une des assises du système de radiodiffusion au Canada découlait du fait que les journalistes soient en mesure de faire des reportages «de façon indépendante et sans interférence éditoriale».

M. Crull a réagi par communiqué, disant avoir «commis une erreur en n'exprimant pas de façon absolument claire que le contrôle rédactionnel relève en tout temps de l'équipe des nouvelles».

Le «Globe and Mail» affirme que le chef de bureau de CTV à Ottawa, Bob Fife, a refusé de se plier à la requête de M. Crull et a inclus des propos de M. Blais dans le reportage du soir, quelques heures après l'annonce de la décision du CRTC.

«Le fait qu'une compagnie réglementée n'apprécie pas une décision est une chose. Cependant, une allégation voulant que la plus grande compagnie de communications du Canada manipule la couverture de l'actualité est troublante», a exposé mercredi M. Blais dans une déclaration publiée sur le site du CRTC.

M. Crull a expliqué avoir communiqué avec l'équipe de direction de CTV News, la semaine dernière, pour leur indiquer que selon lui, il était «préférable» pour CTV et d'autres organisations d'information canadiennes de «mettre l'accent sur une discussion générale et nécessaire quant aux impacts de la décision du CRTC sur les consommateurs, les membres de notre équipe et nos activités».

M. Crull a dit avoir présenté ses excuses directement aux membres de l'équipe pour son «erreur».

«Leur réaction forte et franche face à cette intrusion n'a fait que renforcer mon admiration envers leur indépendance, leur intégrité et leur professionnalisme», a-t-il soutenu, disant croire que la couverture de CTV des décisions du CRTC a été «juste, équilibrée et complète».

Bell Média détient 30 chaînes de télévision locales, dont CTV, 35 chaînes spécialisées, dont TSN et RDS, et quatre services de télévision payante, y compris The Movie Network et Super Écran. 




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer