Source ID:; App Source:

BlackBerry renforce son partenariat avec Samsung

Il s'agit du plus récent accord à intervenir... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Il s'agit du plus récent accord à intervenir entre BlackBerry et Samsung, d'anciens rivaux qui allient de plus en plus leurs forces pour contrer le mastodonte américain Apple - qui y va de sa propre offensive dans le monde des affaires.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend
La Presse Canadienne
TORONTO

La firme ontarienne BlackBerry (T.BB) renforce son partenariat de sécurité avec Samsung dans l'espoir d'attirer davantage de clients corporatifs.

L'entreprise de Waterloo, en Ontario, indique avoir paraphé une nouvelle entente qui inclura un plus grand nombre de ses services à Samsung Knox, la plateforme de sécurité mobile du géant sud-coréen.

Il s'agit du plus récent accord à intervenir entre BlackBerry et Samsung, d'anciens rivaux qui allient de plus en plus leurs forces pour contrer le mastodonte américain Apple - qui y va de sa propre offensive dans le monde des affaires.

Le patron de BlackBerry, John Chen, dit que son entreprise contribuera de nouveaux dispositifs de sécurité dont Samsung a besoin pour améliorer sa gamme logicielle.

«Samsung est une entreprise de produits de consommation qui veut prendre de l'ampleur dans le monde corporatif, a récemment déclaré M. Chen aux journalistes. Les entreprises ont besoin de bien plus que ce que Knox offre.»

Les deux entreprises ont fait cette annonce avant l'ouverture à Barcelone du Mobile World Congress, une foire commerciale consacrée aux communications mobiles.

Le produit WorkLife de BlackBerry permet aux entreprises de fournir des téléphones à leurs employés, mais crée dans l'appareil une partition virtuelle qui lui permet de fonctionner comme deux téléphones distincts - un pour le travail et un pour la vie privée. Le produit sera offert plus tard cette année, mais BlackBerry n'a pas encore précisé à quel moment.

Le logiciel SecuSuite ajoute un niveau additionnel de sécurité aux téléphones grâce à une technologie de chiffrement qui rend les communications vocales ou par textos «essentiellement impossibles à épier», selon BlackBerry. Le service sera offert par le biais de Samsung Knox cet automne.

BlackBerry essaie de se détourner du marché des consommateurs sous la gouverne de M. Chen, qui s'est joint à la compagnie à la fin de 2013.

Sa stratégie s'oriente sur la signature de nouvelles ententes avec des clients corporatifs, alors que les revenus générés par les logiciels et les services éclipsent ceux engendrés par les appareils.

BlackBerry offre dorénavant certains de ses produits de sécurité sur des appareils rivaux, comme le Galaxy ou le iPhone, qui utilisent des systèmes d'exploitation différents.

Mais BlackBerry doit trimer dur pour que le monde des affaires ne le voie plus que comme un fabricant de téléphones, après avoir échafaudé sa réputation sur ses célèbres appareils à clavier.

«Nous devons constamment rappeler à nos clients actuels et éventuels que nous supportons (de multiples systèmes d'exploitation) parce que c'est un fait, a dit le directeur de l'exploitation, Marty Beard. Nous ne voulons pas que ça soit vu uniquement comme une offre de BlackBerry.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer