Les prix à la consommation ont connu une baisse surprise aux États-Unis, reculant en août pour la première fois depuis près d'un an et demi, selon l'indice CPI publié mercredi par le département du Travail.

Publié le 17 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice des prix à la consommation a baissé de 0,2% par rapport à juillet en données corrigées des variations saisonnières alors que les analystes tablaient sur une stagnation.

Il s'agit de la première baisse mensuelle de cet indicateur depuis avril 2013, a précisé le ministère.

En excluant les secteurs de l'alimentation et de l'énergie, les prix sont restés stables sur un mois et n'ont pas connu d'augmentation pour la première fois depuis octobre 2010.

En glissement annuel et en données brutes, l'inflation s'est élevée à 1,7% en août, décélérant par rapport aux 2,0% relevés en juillet, selon les statistiques du ministère du Travail.

La Réserve fédérale américaine (Fed), qui dévoile son cap monétaire mercredi, vise un objectif d'inflation annuelle autour de 2% à moyen terme, mais elle se base en priorité sur un autre indice d'inflation calculé à partir des dépenses de consommation (PCE) qui s'est établi à 1,6% en juillet.

Selon le ministère, le déclin des prix à la consommation par rapport à juillet tient notamment à la forte baisse des prix de l'énergie (-2,6%) et plus précisément des carburants (-4,1%).

Le prix des nouvelles voitures, de l'alimentation ou des loyers se sont en revanche affichés en hausse de 0,2%.

Dans le même temps, le salaire horaire moyen en août a augmenté de 0,4% sur un mois après avoir stagné en juillet, selon les données officielles.