Le groupe américain Johnson & Johnson cherche un acheteur pour une de ses filiales de matériel médical, Cordis, qui fabrique notamment des cathéters, affirme jeudi le Wall Street Journal.

Publié le 28 août 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

La procédure en est encore au stade préliminaire, mais les activités concernées pourraient intéresser d'autres acteurs du secteur de la santé ou des fonds d'investissement, et atteindre un prix de 1,5 à 2 milliards de dollars, ajoute le quotidien en citant des sources proches du dossier.

Cordis emploie environ 5000 personnes et ses produits sont utilisés en particulier dans le traitement des maladies vasculaires.

J&J, présent dans la pharmacie et les cosmétiques, s'est séparé ces dernières années de plusieurs activités moins rentables.

Sa dernière cession en date concernait sa branche de diagnostics Ortho Clinical Diagnostics, spécialisée dans les tests permettant notamment de détecter le groupe sanguin ou des virus comme le VIH ou l'hépatite C, pour laquelle le fonds Carlyle a payé 4 milliards de dollars.