Source ID:; App Source:

Allergan rejette «unanimement» l'offre relevée de Valeant

À Wall Street, les investisseurs réagissaient négativement à... (Photo Damian Dovarganes, archives AP)

Agrandir

À Wall Street, les investisseurs réagissaient négativement à cette annonce: l'action Allergan reculait de 2,38% à 161,36$ dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance vers 8h55.

Photo Damian Dovarganes, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le conseil d'administration d'Allergan (AGN) a rejeté «unanimement» une nouvelle offre d'achat à 53,5 milliards de dollars du groupe pharmaceutique canadien Valeant (T.VRX), a annoncé mardi le fabricant américain du traitement antirides Botox.

Cette proposition «sous-évalue considérablement l'entreprise, créée des risques importants et des incertitudes pour les actionnaires d'Allergan et n'est bonne ni pour l'entreprise ni pour les actionnaires», écrit le groupe pharmaceutique californien dans un communiqué.

Par conséquent, «le conseil d'administration rejette unanimement la proposition révisée et non sollicitée de Valeant», ajoute Allergan.

À Wall Street, les investisseurs réagissaient négativement à cette annonce: l'action Allergan reculait de 2,38% à 161,36$ dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance vers 8h55.

Allergan a toujours refusé d'engager des discussions avec Valeant, un laboratoire dont l'ambition est d'intégrer le peloton mondial à grands coups d'acquisitions.

Le laboratoire pharmaceutique canadien a acheté environ deux douzaines d'entreprises sur les quatre dernières années.

Allergan s'en est déjà pris vivement à cette stratégie: il qualifie de factice la spectaculaire croissance du groupe dont le siège social est à Laval en banlieue de Montréal. Il estime que cette croissance est basée sur une augmentation des prix de ses produits et non un développement de nouveaux traitements.

«Le conseil d'administration est confiant que l'entreprise peut créer suffisamment de valeur pour les actionnaires» et que la proposition en numéraire et en actions de Valeant ne reflète pas ses perspectives de croissance, fait valoir mardi le groupe californien.

Toutefois, le premier actionnaire d'Allergan, le milliardaire et investisseur américain Bill Ackman, est associé au groupe canadien pour faire passer Allergan dans le giron de Valeant.

Il veut notamment convoquer une réunion extraordinaire du conseil d'administration pour en révoquer six membres sur neuf et engager des discussions entre les deux groupes.

Après une première offre à 45,6 milliards de dollars, ensuite relevée à 49,4 milliards de dollars, Valeant a porté son offre à 53,5 milliards de dollars il y a une dizaine de jours.

L'analyste de BMO Marché des capitaux David Maris croit que les investisseurs doivent s'attendre à une longue bataille qui pourrait se poursuivre jusqu'en 2015. Il évalue les probabilités de réussite de Valeant à moins de 50 %.

Les titres d'Allergan et de Valeant ont vu leur valeur baisser, mardi, ce qui pourrait indiquer que les investisseurs ont peu d'espoir de voir une entente se conclure, selon les analystes.

Le titre d'Allergan a chuté mardi de 1,06 $ US à 163,09 $ US, à la Bourse de New York, tandis que celui de Valeant a perdu 1,08 $ US, à 125,55 $ US.

À Toronto, le titre de Valeant a vu sa valeur baisser de 1,25 $, à 136,78 $.

- Avec La Presse Canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer