L'action du groupe pharmaceutique AstraZeneca (AZN) reculait mardi matin à la Bourse de Londres alors que l'américain Pfizer (PFE) a renoncé à faire une offre ferme de rachat.

Publié le 27 mai 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'action AstraZeneca reculait de 2,30% à 4228,296 pence ce matin, dans un marché en hausse. Elle réalisait ainsi la plus mauvaise performance de l'indice FTSE-100 des principales valeurs.

Le marché londonien était resté fermé lundi en raison d'un jour férié.

Pfizer a annoncé lundi renoncer à son projet d'offre d'achat de près de 117 milliards de dollars sur AstraZeneca.

Cette décision était largement attendue dans la mesure où Pfizer avait présenté sa dernière proposition comme «finale» et où AstraZeneca l'avait aussitôt rejetée.

AstraZeneca est désormais sous pression pour atteindre ses objectifs ambitieux de croissance, alors que le groupe vise plus de 45 milliards de dollars de revenus annuels d'ici 2023.

«AstraZeneca va devoir atteindre ses objectifs ambitieux pour 2023, qui à notre avis semblent inatteignables en l'absence de fusions-acquisitions pour renforcer ses sources de chiffre d'affaires et de bénéfices», ont commenté les analystes de la Société Générale.

Ils ont dans la foulée abaissé leur recommandation sur le titre à «vendre» contre «conserver» auparavant.

À court terme, les analystes s'attendent toutefois à ce que le groupe présente des résultats d'essais prometteurs à la prochaine conférence de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO), qui se tiendra du 30 mai au 3 juin.