Source ID:497084; App Source:cedromItem

Ford pourrait embarquer BlackBerry

Ford, qui se bat contre les défauts de... (Photo fournie par Ford)

Agrandir

Ford, qui se bat contre les défauts de sa technologie automobile, n'utilisera plus le système d'exploitation Windows de Microsoft pour Sync.

Photo fournie par Ford

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

L'action de BlackBerry a plongé après qu'il ait été dit que son logiciel QNX était favorisé par Ford Motor Co. pour le système Sync de prochaine génération, mais le titre s'est rétabli avant la fin de la séance et a clôturé en hausse.

L'action a terminé la journée à 10,87$, en hausse de 70 cents, ou 7%, à la Bourse de Toronto.

Ford, qui se bat contre les défauts de sa technologie automobile, n'utilisera plus le système d'exploitation Windows de Microsoft pour Sync. La société choisirait plutôt le système QNX, selon des personnes informées à ce sujet. Ces personnes, qui veulent demeurer anonymes tant que la décision n'est pas rendue publique, ont affirmé le 22 février que l'utilisation de QNX serait moins coûteuse que celle de la technologie Microsoft, et qu'elle améliorera la flexibilité et la vitesse du prochain système Sync.

La décision de Ford met en valeur le système QNX de BlackBerry, le fabricant de téléphones intelligents qui a perdu 95% de sa valeur entre la mi-2008 et novembre, et qui a vu s'effondrer une proposition de rachat de 4,7 millions US. On compte plus de 7 millions de véhicules Ford sur la route équipés de Sync qui utilisent le logiciel à commande vocale de Microsoft pour faire des appels téléphoniques mobiles et écouter de la musique.

Le système d'exploitation QNX est «actuellement la norme, selon Matthew Stover, analyste chez Guggenheim Partners, à Boston. C'est un système d'exploitation bien connu et compris. Il est éprouvé.»

BlackBerry agit déjà à titre de fournisseur de technologie et d'ingénierie pour Ford, parmi d'autres constructeurs automobiles, et la technologie est utilisée dans des véhicules Ford déjà sur la route, selon Paul Leroux, porte-parole pour le système QNX. Il a refusé de confirmer la décision de Ford et n'a pas voulu dire si celle-ci représenterait une source de revenus supplémentaire pour BlackBerry. Susannah Wesley, porte-parole de Ford, et Peter Wootton, porte-parole pour Microsoft, société basée à Redmond, dans l'État de Washington, qui travaille pour Waggener Edstrom, a aussi refusé de commenter.

L'atout QNX

Depuis le 4 novembre, date à laquelle il est devenu PDG de BlackBerry, John Chen a cité des logiciels comme QNX et le service BlackBerry Messenger comme des atouts qu'il compte bien mettre à profit. Thorsten Heins, son prédécesseur, a souvent parlé, au cours de son mandat, du potentiel de QNX de jouer un rôle dans les environnements machine-machine, par exemple des voitures interagissant avec des parcomètres.

«C'est vraiment le joyau de la couronne actuelle de BlackBerry qui a le potentiel de faire scintiller toute l'entreprise», selon ce qu'a déclaré hier Thilo Koslowski, analyste automobile pour l'entreprise de recherche Gartner, située à Santa Clara, en Californie.

Le changement pourrait aider Ford, deuxième plus important constructeur automobile aux États-Unis, et résoudre les plaintes des clients à propos des défauts de fonctionnement des systèmes technologiques et des écrans tactiles qui lui ont nui dans les enquêtes de J.D. Power&Associates et de Consumer Reports.

Utilisateurs de QNX

Les entreprises technologiques sont en concurrence pour obtenir la clientèle des constructeurs automobiles puisque la technologie automobile devient un argument de vente de plus en plus imposant. Google a annoncé en janvier une alliance avec General Motors, Honda, Hyundai et Nvidia visant à installer le système d'exploitation Android dans les voitures. Apple travaille de son côté avec Bayerische Motoren Werke AG, filiale Mercedes-Benz de Daimler, Nissan et d'autres pour intégrer le système d'exploitation iOS aux voitures grâce à des appareils tel l'iPhone.

Les systèmes logiciels QNX de BlackBerry se retrouvent actuellement dans des voitures fabriquées par la filiale Audi de Volkswagen AG et par BMW, selon son site web. QNX et Microsoft sont les principaux fournisseurs de systèmes d'exploitation automobiles, selon l'entreprise de recherche IHS iSuppli.

Ce changement serait un coup dur pour le marché logiciel automobile de Microsoft, Ford étant de loin son plus important client, selon M. Koslowski de Gartner. Le logiciel de Microsoft se retrouve également dans des voitures de Kia, de Fiat SpA, de Nissan et de BMW, toujours selon son site web. Intégrer le système Ford permettrait à la technologie QNX de solidifier sa position de chef de file de l'industrie - d'au moins 70% selon M. Koslowski - au chapitre des systèmes d'exploitation destinés au divertissement automobile.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer