Source ID:; App Source:

BlackBerry lance une solution adaptée pour iOS et Android

BlackBerry avait déjà annoncé, plus tôt cette année,... (Photo Archives AFP)

Agrandir

BlackBerry avait déjà annoncé, plus tôt cette année, son intention d'élargir ses services aux entreprises.

Photo Archives AFP

BlackBerry (T.BB) la montré hier de nouveaux signes d'ouverture envers les plateformes rivales iOS et Android en lançant un nouveau service destiné à leurs utilisateurs corporatifs.

La technologie Secure Work Space, présentée hier, permet de séparer les renseignements personnels et professionnels sur des appareils comme l'iPhone d'Apple ou le Galaxy S4 de Samsung, pour ne nommer que ceux-là.

Elle crée pour ce faire un «conteneur» sécurisé à l'intérieur duquel les employés qui utilisent leur propre appareil au bureau peuvent accéder à leurs courriels, contacts, agendas, documents et applications avec un niveau de sécurité apte à satisfaire leur employeur.

Les données professionnelles se trouvent ainsi cryptées et effaçables à distance par l'entreprise en cas de départ de l'employé ou de perte de l'appareil. Les données personnelles, elles, restent entre les mains du propriétaire de l'appareil.

Pour utiliser ce service, l'entreprise doit être cliente de la solution BlackBerry Enterprise Service 10.

Virage vers les services

Secure Work Space permettra donc aux appareils iOS et Android de bénéficier de fonctions comparables à ce qu'offrent les nouveaux terminaux BlackBerry sous l'appellation BlackBerry Balance. Il s'agit donc là d'un avantage concurrentiel en moins pour le Z10, le Q10 et les autres modèles à être lancés par le fabricant canadien.

Pourquoi renier cet avantage comparatif?

«Les clients le demandent, résume simplement Scott Totzke, vice-président senior à la sécurité chez BlackBerry. De plus, nous avons en quelque sorte inventé les systèmes de gestion des appareils mobiles et nous en offrons depuis bien plus longtemps que nos concurrents.»

Ce lancement confirme donc encore l'intention de BlackBerry de miser sur sa réputation dans le domaine de la sécurité pour compenser la baisse de popularité de ses appareils et maintenir tant bien que mal son positionnement dans le milieu corporatif.

Le géant canadien avait déjà donné de forts indices en ce sens dès 2011, quand il avait pour la première fois parlé de Mobile Fusion. Ce service intégré au BlackBerry Enterprise Service allait alors pour la première fois permettre la gestion des terminaux iOS et Android.

Les services offrent généralement des marges bénéficiaires supérieures à la vente d'appareils.

Samsung offre déjà sa propre solution comparable à Secure Work Space, baptisée Knox, pour ses plus récents appareils utilisant Android. Du côté d'Apple, il faut se tourner vers des solutions provenant de tiers comme Good ou, maintenant, BlackBerry.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer