Source ID:374015; App Source:cedromItem

Radio-Canada: de la pub à la radio

La société d'État a reçu la permission du... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

La société d'État a reçu la permission du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de diffuser quatre minutes de publicité par heure sur Espace Musique et CBC 2, à raison de deux blocs en deux minutes par heure.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Radio-Canada diffusera de la publicité à la radio à compter de l'automne, une première depuis 1975.

La société d'État a reçu la permission du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de diffuser quatre minutes de publicité par heure sur Espace Musique et CBC 2, à raison de deux blocs en deux minutes par heure. Radio-Canada demandait de diffuser 9 minutes de publicité par heure de façon à générer 20 millions par année.

Comme le CRTC a coupé la poire en deux, Radio-Canada devra faire des coupes additionnelles de 6 à 9 millions par année dans son budget, qui avait prévu les nouveaux revenus publicitaires à la radio. «Oui, il faudra se mettre à chercher [où couper], dit Hubert Lacroix, PDG de CBC/Radio-Canada. Si nos revenus augmentent en raison de la popularité de nos émissions, ça viendrait limiter les coupes. Nous pourrions aussi retarder certains investissements.»

Même si elle n'a pas obtenu autant de publicité qu'elle le voulait, Radio-Canada s'est «réjouie» de la décision du CRTC, qui a établi ses conditions de licences pour cinq ans. «Je suis content que le CRTC ait reconnu nos défis financiers», dit Hubert Lacroix.

Première Chaîne

Après avoir obtenu de la publicité pour Espace Musique, Radio-Canada n'a pas l'intention de faire la même demande au CRTC pour la Première Chaîne. «Pas question d'avoir de la publicité à la Première Chaîne», assure M. Lacroix.

Les Amis de la radiodiffusion canadienne, un organisme soutenu par 150 000 foyers au pays, n'en croient pas un mot. «C'est le début de la fin [de la radio] sans publicité», dit son porte-parole Ian Morrison.

La question de la publicité à la radio publique a aussi divisé le CRTC: son vice-président à la radiodiffusion, Tom Pentefountas, s'est prononcé contre la publicité sur Espace Musique et CBC 2. Selon lui, Radio-Canada «deviendra tributaire des cotes d'écoute».

«La pente est très glissante», écrit-il dans sa décision minoritaire. La majorité des conseillers du CRTC ont permis la publicité radio, mais pour seulement trois ans. Radio-Canada devra faire une nouvelle demande en 2016, si elle veut continuer la pub à la radio.

Parmi les autres conditions de licences imposées par le CRTC, «les bulletins de nouvelles nationaux [à la télé de Radio-Canada] doivent refléter les régions du pays et les communautés de langue officielle en situation minoritaire». À l'échelle du pays, il y aura une hausse de la programmation locale à la télé.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer