L'activité manufacturière de la région de Philadelphie se stabilise après une forte chute, selon l'indice de l'antenne locale de la banque centrale américaine (Fed) pour le mois de septembre publié jeudi.

Publié le 20 sept. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cet indice a gagné 5,2 points par rapport à août mais est resté dans le rouge, pour s'établir à -1,9. C'est le signe d'une activité en baisse, mais proche de l'équilibre (zéro).

Le résultat de l'enquête de la Fed de Philadelphie est meilleur que ce que pensaient les analystes dont la prévision médiane donnait l'indice à -4,0.

Cet indicateur mesure la perception que les industriels de la troisième région de la Réserve fédérale (couvrant l'Est de la Pennsylvanie, le Sud du New Jersey et le Delaware) ont de la conjoncture à travers l'activité de leur entreprise.

En août, il était resté négatif pour le quatrième mois d'affilée (il était tombé jusqu'à -16,6 en juin) ce qui n'était jamais arrivé depuis le début de la reprise économique américaine à l'été 2009.

La banque centrale indique que la composante de l'indice mesurant les commandes nouvelles est revenue dans le vert, pour s'établir juste au-dessus de zéro.

La Fed note dans un communiqué que l'activité manufacturière de la région «se stabilise» mais que «les expéditions de marchandises et l'emploi baissent».

«Les entreprises sont plus optimistes (que le mois précédent) en ce qui concerne la croissance dans les six mois à venir», mais elles pensent que la faiblesse de l'activité devrait persister jusqu'à la fin de l'année, ajoute le texte.

Philadelphie est l'une des premières métropoles des États-Unis et un des plus grands centres industriels du pays.