Plus de 271 millions d'actions de Facebook (FB) pourront être cédées à partir de jeudi, date qui clôt une période de blocage durant laquelle les actionnaires historiques du réseau social ne pouvaient vendre ces titres.

Publié le 15 août 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le groupe avait indiqué lors de son introduction en Bourse avoir prévu plusieurs de ces périodes de blocage, destinées à éviter un afflux trop massif de titres sur le marché, l'expiration de la première d'entre elles étant fixé au 16 août.

Au total, 1,9 milliard d'actions pourraient être cédées dans les neuf prochains mois.

Selon l'analyste Scott Kessler de S&P Capital IQ, sont concernés par la première vague les personnes ou institutions qui possédaient déjà des titres au moment de l'introduction en Bourse de Facebook tels que le groupe informatique Microsoft, les sociétés à capital risque Accel Partners et Tiger Global Management, la banque Godlman Sachs et Peter Thiel, membre du conseil d'administration de Facebook.

Le patron du groupe, Mark Zuckerberg, ne sera en revanche autorisé à vendre ses parts qu'à partir de cet automne.

«S'il y a des ventes importantes de nos actions», le prix du titre «pourrait reculer», avertit la société dans ses documents officiels.

L'action du groupe a déjà beaucoup reculé depuis le début de sa cotation début mai à 38 $.

Elle s'établissait mercredi peu avant la fin de la séance à 21,08$, en baisse de 3,43%, après être descendu sous les 20$ début août.