Les ventes au détail ont diminué de 0,5% pour s'établir à 38,9 milliards en avril, ce qui a plus qu'annulé la hausse enregistrée en mars, a indiqué jeudi Statistique Canada.

LA PRESSE CANADIENNE

Des ventes plus faibles ont été déclarées dans 8 des 11 sous-secteurs, représentant 78% des ventes au détail, a ajouté l'agence fédérale. En volume, les ventes au détail ont connu une baisse de 0,8%, soit un troisième repli en quatre mois.

Les ventes des marchands de véhicules automobiles et de leurs pièces ont diminué de 1,2% en avril, ce qui a plus qu'annulé la hausse enregistrée en mars. La diminution des recettes des marchands d'automobiles neuves (-1,4%) a été à l'origine de la majeure partie de la baisse.

Après six hausses mensuelles consécutives, les ventes des magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires ont diminué de 2,8%, des ventes plus faibles ayant été déclarées par tous les types de magasins à l'intérieur de ce sous-secteur.

Les ventes des magasins de fournitures de tout genre ont diminué de 0,6%. Les ventes des grands magasins ont connu une baisse de 1,2%, qui a contrebalancé en partie la hausse observée en mars.

Les ventes des magasins d'articles de sports, d'articles de passe-temps, d'articles de musique et de livres ont diminué de 2,6%, après avoir augmenté en mars. La baisse était en grande partie le résultat des ventes plus faibles des magasins d'articles de sport.

Après deux hausses mensuelles consécutives, les ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont diminué de 0,9%.

Les ventes des magasins d'alimentation ont diminué de 0,3$ en avril. Les ventes plus faibles des supermarchés et autres épiceries (-0,5%) ont été à l'origine de la plus grande partie de cette baisse.

Les stations-service (+1,1%) ont vu leurs ventes augmenter en avril, ce qui a contrebalancé la baisse enregistrée en mars.

Les baisses des ventes au détail en avril se sont limitées aux quatre provinces les plus populeuses. Ces provinces sont à l'origine d'environ 85% du total des ventes au détail.

Les détaillants du Québec ont vu leurs ventes diminuer de 0,5%; il s'agit de la deuxième baisse mensuelle consécutive.

L'Ontario (-1,1%) a affiché le recul le plus marqué. Cela a plus que contrebalancé la hausse enregistrée en mars, qui a été influencée par le temps plus doux que la normale.