Research In Motion entend réduire ses coûts d'exploitation en mettant à pied vraisemblablement 200 employés à Waterloo, en Ontario, alors que le fabricant du BlackBerry tente de demeurer concurrentiel en faisant la transition vers une nouvelle gamme de téléphones intelligents, selon des analystes.

LA PRESSE CANADIENNE

L'entreprise a refusé de confirmer la nouvelle, mardi, mais de telles mises à pied seraient logiques compte tenu du fait qu'elle a récemment fait part de son intention de réduire sa main-d'oeuvre.

L'analyste Bill Kreher, spécialiste de la technologie chez Edward Jones, a affirmé mardi que si la compagnie devait voir ses envois de BlackBerry diminuer, il lui faudrait ajuster sa structure de coûts en conséquence.

RIM aura de nouvelles versions des modèles Bold et Torch de son BlackBerry sur le marché à la fin de l'été, de sorte que le fabricant passera à côté d'une bonne partie de la saison des achats du retour à l'école. La nouvelle génération de téléphones intelligents BlackBerry, avec le même système d'opération que celui de la tablette électronique PlayBook, ne sera pas lancée avant le début de 2012.

Entre-temps, la compagnie n'a essentiellement à proposer qu'une gamme veillissante de BlackBerry sur un marché axé sur l'innovation et les nouvelles méthodes de mise en marché.

Une représentante de la firme de relations publiques de RIM a affirmé mardi ne posséder aucun détail au sujet des mises à pied à venir, mis à part ce qui a déjà été annoncé la semaine dernière lors de la conférence téléphonique trimestrielle de la compagnie.

Jeudi dernier, le co-chef de la direction de RIM, Jim Balsillie - qui est bien connu pour entretenir le mystère sur les défis que doit relever son entreprise - a confirmé que des mises à pied figuraient au programme. Il n'a cependant donné aucune précision quant à leur importance ou au moment lors duquel elles auraient lieu.

À la Bourse de Toronto, les actions de RIM valaient mardi 27,74 $, en hausse de 2,33 $, ou plus de 9%, par rapport à leur précédent cours de clôture. Elles avaient subi une chute marquée sur les marchés la semaine dernière.