Un sondage réalisé auprès des touristes en visite au Stade olympique identifie plusieurs lacunes dans les services proposés par la Régie des installations olympiques, gestionnaire de l'infrastructure. On y déplore le mauvais rapport qualité-prix associé à l'Observatoire, la malbouffe du restaurant et la fermeture du funiculaire tôt en soirée.

Mis à jour le 25 mai 2011
André Dubuc LA PRESSE

Les résultats positifs du sondage comme la qualité de la vue, la montée en funiculaire, la courtoisie et la prestation des guides avaient été mentionnés dans le rapport annuel 2010 de la Régie. Celui-ci taisait toutefois les aspects les plus critiques du sondage. La Presse Affaires a obtenu les résultats de l'enquête qui a coûté 22 237$ en vertu d'une demande d'accès à l'information.

L'enquête du Groupe Altus a été réalisée dans les deux dernières semaines du mois d'août 2010 auprès de 1107 personnes. Son objectif était de mesurer le taux de satisfaction des clientèles et de connaître leurs besoins.

À la question portant sur le prix de la visite à l'Observatoire au sommet de la Tour, 64% des répondants l'ont trouvé trop ou un peu élevé. Les Européens francophones et les personnes âgées sont les plus critiques à cet égard.

Le mât du Stade constitue la plus haute tour inclinée au monde, certifiée par le livre des records Guinness. Haute de 165 mètres et inclinée à 45 degrés, la Tour de Montréal attire environ 250 000 visiteurs par année qui s'y rendent en funiculaire extérieur.

Une forte majorité (83%) des visiteurs interrogés ont déploré sa fermeture hâtive en soirée, à 19h, même l'été. Ce sont les jeunes de 15 à 24 ans qui manifestent l'intérêt le plus marqué pour cette question. «L'ouverture en soirée permettrait de voir Montréal de nuit, ce qui attirerait peut-être une nouvelle clientèle», écrit la firme Altus dans le sommaire exécutif de l'étude. Le sondeur note que les tours d'observation ailleurs dans le monde sont ouvertes en soirée comme la tour du CN à Toronto, qui fonctionne jusqu'à 22h.

Les autres attractions du secteur comme le Jardin botanique et l'Insectarium ferment à 21h le soir en haute saison. «Au début du funiculaire en 1987, l'observatoire restait ouvert jusqu'à 23h, dit Sylvie Bastien, porte-parole de la Régie. Les clients n'étaient pas assez nombreux pour justifier l'ouverture en soirée. Mais, un jour quand le planétarium sera ouvert au pied de la Tour, on verra la possibilité de prolonger nos heures.»

Autre piste à explorer, 7 touristes sur 10 se disent assez ou très intéressés par des expositions temporaires dans l'Observatoire. C'est le cas notamment de près de 40% des Américains et des Canadiens hors Québec. Dans les dernières années, il n'y a pas eu d'exposition. Changement cet été, on présentera une exposition pendant deux mois à l'étage situé immédiatement en dessous de l'observatoire, dans l'un des deux salons de réception. «Le sondage n'est pas étranger à la décision», assure Mme Bastien. Le thème sera dévoilé prochainement.

Malbouffe

Les critiques les plus sévères ont été formulées à l'égard du modeste restaurant du Hall touristique desservant la clientèle de la Tour de Montréal. Sa présence est à ce point timide que 35% des répondants au sondage en ignorent l'existence. Ils n'ont pas manqué grand-chose si on se fie aux réponses du sondage. Moins de 3 clients sur 10 se disent satisfaits de la qualité et de la variété de la nourriture et des boissons. Ils suggèrent d'offrir un menu santé et d'améliorer le rapport qualité-prix de la carte. «Nous sommes en discussions avec le fournisseur de services alimentaires pour ajouter des paninis au menu», dit Mme Bastien. Le restaurant, qui n'est ouvert qu'en haute saison, ouvrira le 18 juin.