Le bénéfice et les revenus de Thomson Reuters (T.TRI) se sont établis légèrement en deçà des prévisions des analystes au deuxième trimestre, mais le fournisseur mondial d'informations affirme malgré tout être en voie de respecter ses prévisions pour 2010 avec le retour de la croissance.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice net a retraité à 290 millions de dollars US, soit 35 cents US par action, par rapport à des profits de 315 millions US, ou 38 cents US par action, pour la même période un an plus tôt.

Le bénéfice ajusté par action a chuté à 47 cents US, contre 58 cents US l'année précédente - un recul que Thomson Reuters a expliqué par la diminution du bénéfice d'exploitation, alors que la société a investi dans de nouveaux produits qui offriront une croissance des revenus à long terme.

Les revenus d'ensemble ont diminué de deux pour cent à 3,21 milliards US, un déclin au sein de la division des marchés ayant contrebalancé les progrès de la division d'information professionnelle.

Les analystes tablaient sur un bénéfice ajusté de 47,8 cents US et sur des revenus de 2,23 milliards US, d'après les estimations compilées par un des services de Thomson Reuters.

L'entreprise s'attend à ce que ses revenus recommencent à croître au cours du troisième trimestre, qui se termine le 30 septembre, tandis que les mesures de réductions de coûts suivront leur cours.

En fonction de l'environnement actuel, Thomson Reuters a réitéré ses prévisions en vertu desquelles le chiffre d'affaires de 2010 sera stable ou en légère baisse par rapport à l'an dernier.

Thomson Reuters, qui fournit des services d'actualités et d'informations professionnelles à des clients à travers le monde, s'attend à ce que les investissements qu'il a fait dans de nouveaux produits commencent bientôt à porter fruit et à prendre leur élan au cours de l'année prochaine.

Le chef de la direction de l'entreprise, Thomas Glocer, a indiqué jeudi aux analystes que «les tendances sont positives à travers toutes les activités et tout se déroule essentiellement tel que nous en avons discuté avec vous au cours de la dernière année».

«Nous croyons être bien positionnés alors que nous nous préparons pour 2011.»

Le secteur de fiscalité et comptabilité et celui des soins de santé et de la science - tous deux de la division de l'information professionnelle - montrent déjà une croissance des revenus au deuxième trimestre, mais leur bénéfice d'exploitation est en baisse.

Les revenus d'ensemble pour la division de l'information professionnelle affichent une légère hausse, passant de 1,37 milliard US à 1,39 milliard US.

La division des marchés a pour sa part affiché une recul de quatre pour cent de ses revenus, qui sont passés de 1,91 milliard US à 1,82 milliard US.

L'action de Thomson Reuters cédait jeudi après-midi 72 cents à la Bourse de Toronto, où elle se transigeait à 38,98.