Il y a un nouveau joueur - un Québécois, par surcroît - dans le vestiaire du Canadien de Montréal. Son nom: Noveko (T.EKO).

Vincent Brousseau-Pouliot LA PRESSE

L'entreprise, dont le siège social est à Montréal, a conclu hier une entente de six ans afin d'installer environ 3000 filtres antimicrobiens au Centre Bell.

> Suivez Vincent Brousseau-Pouliot sur Twitter

Noveko International, qui testait ses filtres au domicile du Canadien depuis un an, fait valoir que sa technologie pourrait réduire les risques de contagion dans le vestiaire de l'équipe.

En clair: moins de joueurs du Tricolore sur la liste des blessés pour cause de virus.

Plus durables

«Il y a quelques années, il y a déjà eu beaucoup de problèmes de virus dans le vestiaire des joueurs, dit Alain Bolduc, président et chef de l'exploitation de Noveko International. Les filtres antimicrobiens peuvent aider à contenir les virus, surtout dans un milieu humide comme le Centre Bell.»

Selon Noveko, ses filtres sont plus efficaces, mais, surtout, plus durables.

«Nos filtres durent trois ans au lieu de trois mois comme les filtres précédents au Centre Bell, dit M. Bolduc. Nos filtres répartis dans l'édifice ne protégeront évidemment pas seulement les joueurs, mais aussi tous les gens présents dans l'amphithéâtre.»

L'annonce de l'entente entre Noveko et le Centre Bell a propulsé le titre de Noveko à la Bourse de Toronto.

Hier, le titre s'est apprécié de 16,4% ("0,09$) et a clôturé la séance à 64 cents. En décembre 2008, l'action de Noveko, alors inscrite à la Bourse de croissance TSX, avait atteint un sommet de 10,19$.

Noveko n'est pas une inconnue dans le vestiaire du Canadien: l'entreprise fournit déjà le désinfectant à mains Microban aux joueurs depuis quelques années.

Des visées aux États-Unis et en Europe

Fort de sa nouvelle entente avec le Tricolore, Noveko entend proposer ses filtres à tous les amphithéâtres de la LNH - et d'autres lignes de sport professionnel.

«Nous avons déjà quelques discussions avec des gens en Europe», dit M. Bolduc.

En plus du Centre Bell, Noveko a aussi installé ses filtres antimicrobiens au complexe Desjardins et dans les trains de Bombardier.

En collaboration avec le constructeur ferroviaire, Noveko tente d'obtenir le contrat des filtres antimicrobiens du métro de New York.

«C'est tellement humide dans le métro l'été qu'ils doivent changer les filtres toutes les semaines», dit M. Bolduc.