Source ID:; App Source:

La récession pourrait être une des plus graves depuis 1945

Agence France-Presse
Washington

La récession actuelle aux États-Unis pourrait être l'une «des plus graves» depuis 1945, a déclaré lundi Kevin Warsh, un des gouverneurs de la Réserve fédérale, pour qui il est difficile de prévoir une reprise «ferme» dans les trimestres à venir.

Le produit intérieur brut (PIB) des États-Unis a reculé de 6,3% au dernier trimestre de 2008 «et a pris la voie d'un nouveau recul prononcé au premier trimestre, ce qui pourrait placer la contraction économique actuelle parmi les récessions les plus graves depuis la seconde guerre mondiale», a déclaré M. Warsh lors d'un discours devant des investisseurs à Washington.

«Bien que le rythme de cette chute devrait probablement ralentir, j'ai décidément du mal à prévoir une reprise forte et ferme de la croissance dans les trimestres à venir», a ajouté M. Warsh, selon le texte de son allocution distribué à la presse.

Pour lui, la panique qui s'est emparée des marchés financiers au moment de l'éclatement de la bulle des crédits immobiliers à risques à l'été 2007, puis en mars et en septembre 2008 au moment de la faillite des banques Bear Stearns puis Lehman Brothers, pourrait avoir «des conséquences à long terme».

«Je soupçonne que le processus de retour à une affectation efficace du capital et du travail s'avérera plus lent et plus difficile que d'ordinaire après une récession», a ajouté M. Warsh.

«La récession actuelle est déjà considérable par son étendue, par son échelle, sa portée et sa durée. Et la détérioration actuelle des conditions du marché de l'emploi est comparable à ce qui est arrivé pendant la récession de 1981-1982», a-t-il dit.

Selon M. Warsh, «les données corroborent l'idée que cette récession durera plus longtemps et sera plus profonde et plus étendue que la plupart des récessions».

La récession américaine est entrée officiellement en avril dans son dix-septième mois, ce qui en fait la plus longue récession depuis la crise provoquée par le krach boursier de 1929.

Le président de la Fed, Ben Bernanke, a reconnu début mars que la reprise n'arriverait qu'en 2010, et plusieurs autres responsables de la banque centrale ont prévenu, comme M. Warsh, que celle-ci serait selon toute vraisemblance fragile pendant un certain temps.

Les États-Unis ont connu 12 récessions (y compris celle en cours) depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Jusque là, celles de 1973-1975 et 1981-1982 avaient été les plus longues, ayant duré 16 mois chacune, selon le Bureau national de la recherche économique (NBER), qui est chargé officiellement de dater les cycles économiques.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer