La Caisse de dépôt et de placement qui vient d'acquérir le Château Frontenac pour la somme de 155 M$ caresse de grands projets pour améliorer sa rentabilité.

Pierre Couture

La Caisse de dépôt et de placement qui vient d'acquérir le Château Frontenac pour la somme de 155 M$ caresse de grands projets pour améliorer sa rentabilité.

«On pense qu'il y a du potentiel et des améliorations seront apportées», a fait valoir vendredi au Soleil le vice-président Immobilier de la Caisse, Fernand Perreault.

Jeudi, le bas de laine des Québécois par l'entremise de sa filiale Cadim et de ses partenaires Westmount et InnVest ont conclu une transaction de 2,5 milliards $ avec le fonds immobilier Legacy visant à acquérir 25 hôtels sous les bannières Delta et Fairmont.

Si InnVest conservera les hôtels Delta, la majorité des chics hôtels Fairmont (dont le Château Frontenac, le Reine Élizabeth à Montréal et le Château Laurier à Ottawa) se retrouveront dans le portefeuille de la Caisse et de son partenaire Wesmount.

«Ce sont des établissements qui ont une très bonne réputation. Il y a de belles choses à faire», a souligné le gestionnaire.

Il faut dire que pour la Caisse, cet investissement s'ajoute à un impressionnant portefeuille d'éléments d'actif dans le secteur hôtelier. Jusqu'à présent, la Caisse détient plus de 200 participations dans des hôtels répartis à travers le monde.

La Caisse n'a d'ailleurs pas l'intention de s'immiscer dans la gestion quotidienne de ces nouvelles acquisitions. Fairmont demeurera le gestionnaire principal de ces établissements alors que Westmount en assurera la bonne rentabilité.

Prix juste

Plusieurs analystes estiment que le prix payé par la Caisse pour les hôtels de Legacy est dans l'ensemble juste.

Selon plusieurs modèles d'évaluation, dont celui de la Financière Banque Nationale, la Caisse a dû étaler quelque 155 M$ pour mettre la main sur le Château Frontenac, soit environ 250 000 $ pour chacune des 618 chambres du célèbre établissement de la capitale.

Dans la métropole, les 1039 chambres du Reine Élizabeth avaient une valeur unitaire d'environ 200 000 $ pour un coût de 208 millions $.

À Ottawa, la valeur du Château Laurier est estimée à 108 millions $, soit 250 000 $ pour chacune des 430 chambres. À Toronto, les 1365 chambres du Royal York représentaient une valeur globale de 293 millions $, soit une moyenne unitaire de 215 000 $.