La firme Canadian Trading and Quotation System, qui entend rivaliser avec la Bourse de Toronto, a inauguré vendredi sa nouvelle plate-forme informatisée d'échanges avec le lancement de trois titres de sociétés canadiennes.

Doug Alexander

La firme Canadian Trading and Quotation System, qui entend rivaliser avec la Bourse de Toronto, a inauguré vendredi sa nouvelle plate-forme informatisée d'échanges avec le lancement de trois titres de sociétés canadiennes.

Dès 9h vendredi, soit 30 minutes avant le début de la séance à la Bourse de Toronto, le système alternatif de transaction Pure Trading offrait aux investisseurs des actions de Fairfax Financial Holdings, d'Aber Diamond et du Fonds indiciel plafonné sur titres énergétique iShares CDN S&P/TSX.

«Je n'espère pas avoir des résultats gigantesques dès le premier jour, a confié en entrevue le président de CNQ, Ian Bandeen. Nous n'entendons pas battre des records de volume ni aujourd'hui ni au cours des prochains jours.»

Avec une plate-forme qui, selon M. Bandeen, est plus rapide et moins coûteuse que celle de la Bourse de Toronto, Pure Trading entend à terme offrir tous les titres inscrits au TSX.

Pure Trading est le premier des trois nouveaux systèmes alternatifs de transactions qui entendent faire concurrence au Groupe TSX, lequel contrôle presque tout le marché boursier des actions au Canada par l'entremise de la Bourse de Toronto et de la Bourse de croissance TSX.

Instinet, filiale de Nomura Holdings, devrait lancer son propre système de transaction d'ici la fin de l'année.

Six banques canadiennes se sont associées pour lancer l'an prochain la plate-forme de transaction Alpha.

TSX entend réagir à cette nouvelle concurrence en mettant au point un système de transactions plus rapide, Quantum, qui sera disponible à la fin de l'année.

Le groupe a aussi élargi sa gamme de services et réduit ses frais de commission pour être plus concurrentiel.