Le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile a affirmé, mardi, que le constructeur automobile Ford Canada pourrait annuler en partie les licenciements prévus à son usine d'assemblage de St. Thomas.

Presse Canadienne

Le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile a affirmé, mardi, que le constructeur automobile Ford Canada pourrait annuler en partie les licenciements prévus à son usine d'assemblage de St. Thomas.

En décembre, la filiale du groupe basé non loin, au Michigan, avait émis 906 avis de mise à pied et depuis, d'après le syndicat, plus de 800 employés ont accepté de prendre une retraite anticipée et un rachat d'emploi, qui entreront en vigueur le 1er avril.

Le responsable syndical Whitey MacDonald s'est dit confiant de voir Ford annuler la balance des départs prévus, alors qu'approche le début de l'assemblage d'un nouveau modèle.

Après les départs, l'usine de St. Thomas comptera encore quelque 1400 employés syndiqués.