Le spécialiste de la télésécurité personnelle Medical Intelligence (V.MIZ) offre maintenant un bouton d'alarme GPS qui vise un large public.

Michel Munger

Le spécialiste de la télésécurité personnelle Medical Intelligence [[|ticker sym='V.MIZ'|]] offre maintenant un bouton d'alarme GPS qui vise un large public.

Le produit, baptisé Urgentys, est intégré au service Google Maps. Il repose sur un GPS personnel pouvant être porté à la ceinture par quiconque.

Une fois actionné, il pourra accéder aux réseaux de téléphonie mobile pour rejoindre un centre d'assistance. L'utilisateur sera localisé et l'aide requise lui sera envoyée.

Urgentsys constitue la deuxième phase d'expansion de l'entreprise de Québec après le lancement du bracelet anti-disparition Columba pour les patients atteints par l'Alzheimer en Europe.

D'ailleurs, Medical Intelligence annonce qu'elle a signé une lettre d'intention avec Vox Mobile, opérateur de téléphonie mobile du Luxembourg, pour distribuer Urgentys dans 38 pays en Amérique et en Europe.

La fabrication d'Urgentys est amorcée et il serait commercialisé cet été.

«Notre nouveau produit englobe les caractéristiques du OnStar, mais il est miniaturisé et il se porte à la ceinture, tout comme un Blackberry», précise, Louis Massicotte, président fondateur de Medical Intelligence.

«C'est un véritable bouton d'alarme mobile relié à une centrale d'urgence qui localise le porteur sur demande, ajoute M. Massicotte. Il est susceptible de représenter une véritable révolution dans l'industrie de l'assistance d'urgence, non seulement parce qu'il est mobile mais aussi parce qu'il fonctionne partout où un téléphone cellulaire fonctionne.»

Le PDG est plus que confiant qu'il pourra «démocratiser» l'utilisation du GPS pour des fins personnelles, que le client soit atteint ou non d'une maladie.

«Le marché potentiel mondial pour ce genre de bouton d'alarme ne fonctionnant actuellement qu'à l'intérieur des résidences se chiffre déjà à plus de trois milliards de dollars annuellement, dit-il. Avec notre technologie, ce marché pourra s'élargir.»

Le titre de Medical Intelligence gagnait 1,3% à 80 cents lundi matin à la Bourse de croissance TSX.