Le couperet tombe pour une deuxième fois en cinq mois au sein du bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), qui a licencié environ 50 personnes alors qu’il poursuit ses efforts visant à redresser la performance de ses centres commerciaux.

Julien Arsenault
La Presse Canadienne

Cette nouvelle restructuration, qui s’est effectuée mercredi et qui a touché sept employés québécois et 43 autres ailleurs au pays, sera toutefois en partie atténuée par l’ajout de six postes au Québec dédiés à ce segment du portefeuille immobilier d’Ivanhoé Cambridge.

« Cela s’inscrit dans le repositionnement de la structure qui s’est amorcée en juin dernier, a expliqué la porte-parole de l’institution, Katherine Roux Groleau, au cours d’un entretien téléphonique. Ils permettent d’alléger l’organigramme. »

Au terme de cette nouvelle restructuration, Ivanhoé Cambridge comptera quelque 1100 employés au pays.

En juin, la société immobilière — également présente dans les segments des bureaux, des bâtiments industriels et logistiques ainsi que le secteur résidentiel — avait sabré 57 postes, dont 12 au Québec. Douze vice-présidents avaient également écopé.

Vingt-quatre des 44 centres commerciaux d’Ivanhoé Cambridge se trouvent au Canada. Au Québec, le Centre Eaton de Montréal, le Fairview Pointe-Claire et le Laurier-Québec font partie du portefeuille.

Mme Roux Groleau a expliqué que la pandémie de COVID-19, qui a provoqué des fermetures temporaires de centres commerciaux à différents endroits au pays, dont au Québec, pendant le printemps dernier, avait « accéléré » les tendances, comme la montée du commerce en ligne, qui affectaient déjà le secteur du commerce de détail.

Ivanhoé Cambridge a donc décidé de s’adapter en conséquence, a expliqué sa porte-parole.

Remaniement

Au Québec, la filiale du bas de laine des Québécois ajoutera un poste de direction qui se penchera sur la performance, la rentabilité et la gestion des centres commerciaux. Quatre autres personnes s’ajouteront du côté de la gestion d’actifs en plus d’un gestionnaire de projets d’innovation.

« Nous voulons mieux soutenir nos locataires et améliorer la performance à long terme dans les centres commerciaux », a-t-elle dit.

Dans le cadre des changements effectués mercredi, l’équipe de location pour les centres commerciaux au Québec relèvera de Johanne Marcotte, nommée vice-présidente, opérations nationales, en juin dernier. Elle avait eu le mandat de superviser les centres commerciaux au Canada.

Pour le premier semestre terminé le 30 juin, le portefeuille d’immeubles de la CDPQ, dans lequel on retrouve les centres commerciaux, avait affiché un rendement négatif de 11,7 %. Globalement, la Caisse avait affiché un rendement semestriel négatif de 2,3 %.

En février dernier, dans le cadre de la présentation des résultats de l’année 2019, la présidente et chef de la direction d’Ivanhoé Cambridge, Nathalie Palladitcheff, avait estimé que le tiers des centres commerciaux au Canada pouvaient être vendus.