Pierre Shoiry n'hésite pas une seconde. La décision stratégique la plus importante qu'il a prise depuis qu'il est PDG a été de transformer Genivar en société publique en 2006.

Jean-Philippe Décarie
Jean-Philippe Décarie LA PRESSE

«Ça été une décision transformationnelle», illustre-t-il.

«Ça été l'élément catalyseur qui nous a permis d'opérer notre diversification géographique dans le reste du Canada. On s'est donné les moyens financiers de réaliser nos ambitions», constate-t-il avec le recul.

En mai 2006, Genivar a vendu 58% de ses actions dans le grand public pour récolter 110 millions. En 2007 et 2008, deux nouvelles émissions d'actions de 50 M$ ont suivi. Enfin, en 2010, Genivar a réalisé un dernier financement public de 200 M$.

Depuis 2006, les effectifs québécois sont passés de 1000 employés à 2200 et ceux à l'extérieur du Québec ont explosé de 200 à 2500. Pierre Shoiry souhaite maintenant doubler la taille de Genivar d'ici 2015 en réalisant une percée majeure sur les marchés étrangers.