La Cour du Québec a récemment condamné quatre individus poursuivis par l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour des pratiques illégales liées au placement des produits Mount Real.

Mis à jour le 22 déc. 2010
André Simard
André Simard LA PRESSE

Fayza Rifai, Jaime Lao Wan Lian et Francesco Iaconno, d'ex-représentants de iForum, le courtier qui écoulait les titres de Mount Real Corporation, ont tous été reconnus coupables de pratique illégale de courtier ou de conseiller en valeurs, ainsi que d'aide au placement illégal. Les deux derniers ont également été reconnus coupables d'avoir fourni des informations fausses ou trompeuses.

Fayza Rifai faisait face à cinq chefs d'accusation, Jaime Lao Wan Lian 83 chefs et Francesco Iaconno 46 chefs. Ils se sont vu imposer des amendes respectives de 13 000$, 425 000$ et 234 500$.

Le quatrième individu, Nick Mylonakis, a plaidé coupable aux trois infractions mentionnées ci-dessus, pour un total de 22 chefs d'accusation. Sa sentence sera rendue le 2 février 2011.

Jusqu'à maintenant, si l'on inclut Nick Mylonakis, qui est en attente de sa sentence, 18 personnes ont été reconnues coupables dans le cadre de cette poursuite, pour un total de 478 chefs et de plus 2,2 millions de dollars d'amendes.

Rappelons que le 24 janvier 2007, l'AMF avait frappé très fort en déposant 619 chefs d'accusation contre 24 individus pour avoir vendu illégalement des fonds de Mount Real.

Le groupe Mount Real était un vaste et complexe réseau de plus d'une centaine d'entreprises dont les activités s'apparentaient à un stratagème à la Ponzi.

Quelque 1600 investisseurs qui ont acheté des fonds Mount Real ont perdu un total d'environ 130 millions.

Les activités de Mount Real ont été bloquées par l'AMF en novembre 2005. L'entreprise a déclaré faillite au printemps 2006, après qu'un administrateur nommé par le gouvernement ait conclu qu'il s'agissait d'une coquille vide.

La tête dirigeante de Mount Real, Lino Matteo, fait l'objet de 308 chefs d'accusations et pourrait écoper d'une peine de prison de cinq ans.

Il est intéressant de mentionner que l'un des fondateurs de Mount Real est John Xanthoudakis, patron de Norshield, cette entreprise qui a géré les fonds Cinar aux Bahamas.

En août dernier, John Xanthoudakis et Dale Smith, deux dirigeants des fonds Norshield ont été reconnus coupables par la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (CVMO) d'avoir trompé et menti à leurs investisseurs, qui auront perdu près de 500 millions de dollars dans le fonds.

Les deux hommes ont reçu des amendes totalisant plus de 4 millions de dollars, et sont bannis à vie du commerce des valeurs mobilières et de la gestion d'entreprises cotées en Bourse.

- Avec la collaboration de Francis Vailles