Quelques milligrammes de toute l’actualité scientifique de la semaine

Philippe Mercure Philippe Mercure
La Presse

Les chiens à la rescousse de la limonade

Les chiens pourraient sauver les cultures de citron de leur principale menace : la maladie du dragon jaune. Causée par des bactéries elles-mêmes transportées par des insectes, cette maladie touche plusieurs types de plants d’agrumes, les faisant jaunir, puis mourir. Des chercheurs américains ont montré que les chiens sont capables de repérer à l’odorat les arbres touchés avant même que les symptômes apparaissent, permettant aux fermiers de les éliminer avant qu’ils ne propagent la maladie. Les recherches ont été publiées dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Quiz science

Q. Comment ce bon vieux four de cuisine contribue-t-il à la science ?

PHOTO STEPHEN MALONE, GETTY IMAGES

Comment ce bon vieux four de cuisine contribue-t-il à la science ?

R. En restaurant d’anciens enregistrements analogiques documentant l’activité sismique lors des deux mois précédant l’éruption du mont Saint Helens, en 1980. Les chercheurs ont découvert que cuire doucement les rubans dégradés aidait à en récupérer les informations. Conclusion : il n’y avait pas de signes précurseurs évidents d’éruption, mais des outils modernes auraient pu y détecter « quelque chose qui évolue de façon subtile », écrivent les scientifiques dans Seismological Research Letters.

L’ornithorynque menacé d’extinction

PHOTO TAHNAEL HAWKE, UNIVERSITY OF NEW SOUTH WALES

Des chercheurs australiens affirment que l’ornithorynque se trouve maintenant au bord de l’extinction.

Avec sa mâchoire rappelant un bec de canard et sa bouille attachante, l’ornithorynque est un animal emblématique de l’Australie. Or, des chercheurs australiens affirment qu’il se trouve maintenant au bord de l’extinction. Les sécheresses particulièrement sévères qui ont frappé l’Australie cette année ont donné un coup dur à cette espèce déjà fragile. Les scientifiques prévoient que les changements climatiques et la perte d’habitat feront encore fondre le nombre d’individus de 51 à 73 % d’ici 50 ans, ce qui leur fait dire que l’espèce se dirige droit vers l’extinction si des efforts de conservation soutenus ne sont pas déployés. Les travaux ont été publiés dans Biological Conservation.

4

PHOTO G.SCHELLENBERGER ET AL., FOURNIE PAR LA NASA

Cette image assemblée à partir d’observations de plusieurs télescopes montre, en haut, deux amas de galaxies déjà en contact, et deux autres, plus bas, qui s’approchent l’une de l’autre.

C’est le nombre d’amas de galaxies qui s’apprêtent à provoquer une collision titanesque. Chacun a une masse des centaines de billions de fois supérieure à celle du Soleil. Cette image assemblée à partir d’observations de plusieurs télescopes montre, en haut, deux amas de galaxies déjà en contact, et deux autres, plus bas, qui s’approchent l’une de l’autre. À terme, les quatre amas fusionneront pour former l’un des objets les plus massifs de l’Univers.

De nouveaux requins marcheurs découverts

La nature nous réserve encore des surprises, comme en témoigne la découverte de quatre nouvelles espèces de requin au large de l’Australie et de la Nouvelle-Guinée. La particularité de ces poissons est qu’ils utilisent leurs nageoires pour marcher. Cette stratégie est particulièrement utile pour chasser les crustacés et les mollusques sur les récifs de corail à marée basse, lorsque le niveau de l’eau est bas et qu’il est difficile de nager. À moins d’un mètre de longueur, ces requins nouvellement découverts ne présentent aucun risque pour les humains. Ils ont été décrits dans la revue Marine and Freshwater Research Journal.

Source : Conservation International